Articles

Affichage des articles du avril, 2013

Boire un soda par jour semble bien accroître le risque de diabète

Image
On a découvert que le fait de boire l'équivalent d'un soda sucré quotidiennement accroissait le risque de 18 % de déclencher un diabète de type 2 sur une période de 16 ans par rapport à ceux qui ne boivent pas du tout de sodas. Si l'on boit deux sodas par jour, on accroît de 18 % son risque d'avoir un infarctus. Ensuite, rajouter 18 % par soda supplémentaire par jour.   



Ces résultats sont valables même si l'on tient compte de l'âge et l'activité physique, l'indice IMC et le nombre de calories par jour. Cette étude va dans le sens d'une précédente qui avait trouvé que la consommation quotidienne de soda augmentait le risque de 25 % de déclencher un diabète. Toutefois, gardons à l'esprit qu'il s'agit d'un lien statistique : il n'y a pas de preuve de causalité.

http://www.sur-la-toile.com/article-18168-Boire-un-soda-par-jour-semble-bien-accroitre-le-risque-de-diabete.htm

Diabète : une hormone pour régénérer les cellules productrices d'insuline ?

Image
Par Florian Gouthière
rédigé le 29 avril 2013, mis à jour le 29 avril 2013

Des chercheurs de l'Université Harvard ont découvert l'existence d'une hormone favorisant la multiplication rapide des cellules productrices d'insuline. Les scientifiques estiment qu'un traitement à base de cette hormone pourrait rapidement être proposé aux personnes atteintes de diabète de type 2. Leur découverte fait l'objet d'une publication dans l'édition du 9 mai 2013  de la revue Cell.


Diabète : 1 personne sur 4 victime de discrimination au travail

Image
Certains postes de travail sont interdits aux diabétiques, d’autres pas recommandés ou obtenus dans certaines conditions. Et pourtant, malgré ces restrictions, 1 personne sur 4 affirme être victime de discrimination auprès de l’Association Française des Diabétiques (AFD).






L’AFD a interrogé des personnes diabétiques sur les discriminations au travail éventuellement constatées en raison de leur maladie. 1 695 personnes ont répondu.  Le diabète est une maladie contraignante qui peut porter préjudice à l'embauche et tout au long de la vie professionnelle. La maladie pouvant évoluer, elle peut contraindre à une adaptation ou un changement de poste dans l'entreprise, voire à un changement de métier. Certains malades préfèrent même taire leur maladie. En effet, d’après l’enquête de l’AFD, 16% des malades estiment avoir été victime d’une discrimination liée au diabète pour accéder à un emploi, 1 personne sur 4 estime avoir été victime d’une discrimination liée au diabète en cours de s…

Merck et Pfizer s'associent pour développer un traitement contre le diabète

Image
Par  - Publié le 29 avril 2013, à 16h13


L'accord porte sur une molécule de Pfizer, l'ertugliflozin, pour laquelle des tests cliniques de phase III devraient être lancés cette année. Il s'agit de la dernière étape avant une éventuelle commercialisation. Les groupes pharmaceutiques américains Merck et Pfize ont annoncé lundi 29 avril qu'ils allaient s'associer pour développer et commercialiser un nouveau traitement potentiel contre le diabète de type 2. L'accord, qui vaut pour le monde entier à l'exception du Japon, porte sur une molécule de Pfizer, l'ertugliflozin, pour laquelle des tests cliniques de phase III devraient être lancés cette année. Il s'agit de la dernière étape avant une éventuelle commercialisation, . Pfizer a reçu un premier paiement de 60 millions de dollars et des versements ultérieurs sont prévus lorsque seront franchies certaines étapes du développement clinique, de la procédure d'autorisation et de la commercial…

Les jeunes obèses ont un risque doublé de mourir avant 55 ans

PARIS - Les jeunes hommes obèses d'une vingtaine d'années ont deux fois plus de risque de mourir avant l'âge de 55 ans que leurs homologues qui ont un poids normal, selon une étude publiée mardi.

L'étude, entamée il y a 33 ans, a porté sur 6.500 jeunes Danois âgés de 22 ans en 1955, dont 97, soit 1,5%, étaient obèses au début de l'étude. 

A l'âge de 55 ans, près de la moitié d'entre eux avaient déjà connu diverses pathologies (diabète, hypertension, thromboses, infarctus) lorsqu'ils n'étaient pas tout simplement décédés.

Selon les chercheurs danois, dont l'étude a été publiée dans la revue British Medical Journal Open, les jeunes obèses avaient huit fois plus de risque de souffrir du diabète et quatre fois plus de risque d'avoir une thrombose que leurs congénères n'étant pas en surpoids.

Ils avaient également deux fois plus de risques d'avoir de l'hypertension, de faire un infarctus ou d'être décédés à l'âge de 55 ans.

Les pro…

LE DIABÈTE : Les médicaments

Image
Actuellement dans le monde, environ 366 millions de personnes sont atteintes de diabète. Ce chiffre devrait dépasser les 552 millions d’ici à 2030 (1). Présent depuis plus d’un siècle dans ce domaine, Sanofi souhaite améliorer la prise en charge globale du diabète en proposant aux patients des traitements adaptés, des dispositifs médicaux et différents services personnalisés.











Les médicaments Nos principaux produits dans le domaine du diabète, sont : Lantus® (insuline glargine), un analogue de l’insuline humaine d’action prolongée, leader sur le marché des insulines de marques (source IMS). Lantus® est disponible dans plus de 120 pays dans le monde (2).Apidra® (insuline glulisine) un analogue de l’insuline humaine d’action rapide.Insuman®, une gamme d’insulines humaines d’action rapide ou intermédiaire.Amaryl®/Amarel® (glimépiride), un sulfamide hypoglycémiant.Lyxumia®, agoniste prandial des récepteurs du GLP-1 (Glucagon-like peptide-1) (2).  Des futurs traitements sont également en cour…

ELI LILLY: DES RÉSULTATS POSITIFS DANS LE DIABÈTE.

Cercle Finance 
Le 16/04/2013 à 17:36

(CercleFinance.com) - Eli Lilly a annoncé mardi de nouveaux résultats positifs de phase III sur le dulaglutide, son traitement expérimental contre le diabète de type 2. Dans un communiqué, le groupe pharmaceutique américain précise que le médicament a atteint son critère d'évaluation principal, à savoir une efficacité au moins équivalente à celle du Lantus de Sanofi en matière de réduction de l'hémoglobine glyquée (HbA1c). Dans sa posologie de 1,5 mg, le dulaglutide s'est même montré supérieur d'un point de vue statistique au Lantus au niveau de la réduction du taux HbA1c à un horizon de 52 semaines. Son association à une insuline s'est également révélée statistiquement supérieure au Lantus en complément d'une insilune sur une période de 26 semaines. Lilly, qui compte présenter de nouvelles données sur le médicament au cours des mois qui viennent, dit avoir l'intention de déposer une demande d'enregistrement sur le m…

Menu d'avril spécial diabète de type 2

Image

Risque de diabète gestationnel : qu’apporte le dosage de la RBP4 ?

Publié le 17/04/2013


Le diabète gestationnel (DG) complique environ 5 à 10 % des grossesses et a des  conséquences délétères pour la mère et pour l’enfant. Identifier les femmes à risque de DG pourrait permettre d’intervenir précocement pour éviter cette évolution Une équipe étatsunienne a examiné, à cet égard, l’intérêt du dosage de la Retinol Binding Protein 4 (RBP4). Cette adipokine, exprimée à un haut niveau dans le tissu adipeux,  a en effet été récemment reconnue comme liée à l’obésité et ses comorbidités dont l’insulinorésistance et le diabète de type 2.  Leur étude a porté sur un échantillon des femmes composant la cohorte Omega, destinée à l’analyse de l’influence du mode de vie sur le déroulement de la grossesse.  Cent soixante-treize patientes avec diabète gestationnel et 187 femmes contrôles ont été incluses et le dosage de la RBP4 sérique a été réalisé précocement,  à 16 semaines de grossesse en moyenne. Le taux de la RBP4 était significativement plus élevé pour les femme…

Peut-on éviter de devenir diabétique ?

Image
Par Claude Jaffiol - le 17/04/2013
AVIS D'EXPERT - Les premiers signes doivent être pris au sérieux et s'accompagner d'une amélioration de l'hygiène de vie, explique le Pr Claude Jaffiol, diabétologue et membre de l'Académie nationale de médecine.
B. BOISSONNET / BSIP/B. BOISSONNET / BSIP Indolore et fiable à 90 %, la mesure du glucose sanguin est un examen extrêmement simple à partir d'une goutte de sang prélevée sur le bout du doigt.
Galien, qui décrivait le diabète comme une «maladie chaude et humide» au début de notre ère, n'en aurait rencontré que deux cas dans sa vie… Vingt siècles plus tard, c'est un véritable fléau. Si rien n'est fait pour l'enrayer, diabétique rimera en France, comme partout dans le monde, avec épidémique. On compte déjà 150 millions de diabétiques sur terre ; ils seront 300 millions en 2025. Nous passerons chez nous de 2 à plus de 3 millions sur cette même période, dont 90 % de diabétiques de type 2 (DT2), ou diabète «gra…

PELIcaen SH prévient le diabète au Togo

Publié le mardi 16 avril 2013 à 11:50.
Concours Initiatives Solidaires. Pendant quatre semaines en août prochain, ces étudiants en pharmacie de Caen sensibiliseront aux problèmes de diabète.
Voir la video : http://videos.ouest-france.fr/video/2edae9325fcs.html
« Nous sommes déjà allés l’an dernier et nous y retournerons cet été. L’objectif est vraiment de pérenniser cette action sur le long terme. » Thibault Guirado est président de PELIcaen SH (Projet étudiant local et international caennais pour la santé et l’humanitaire), une association de l’UFR pharmacie. Depuis deux ans, cette association mène une action de prévention du diabète au Togo. Avec trois autres camarades de promotion, Thibault va se rendre au Togo. « Pendant quatre semaines et dans quatre villages différents, nous allons réaliser des tests de dépistage du diabète de type 2. Si le test est positif, ces personnes seront ensuite orientées vers le dispensaire », explique l’étudiant. Des tests de tension seront aussi menés. …

Suivre et gérer son diabète grâce à une application mobile

Image
Publié le 22/04/2013 à 14:01


La société Veryphone lance l'application Verydiab, destinée à aider les diabétiques à gérer leur maladie au quotidien et à utiliser plus facilement le protocole d'insulinothérapie fonctionnelle.

Disponible sur l'AppStore, ce nouveau programme complet est réservé aux personnes diabétiques. Sa fonction principale est de permettre aux patients de tenir à jour un carnet de suivi, avec les résultats des glycémies, et les mémentos liés aux injections d'insuline, aux repas ou aux prises d'insuline. Ces informations pourront ainsi être communiquées plus facilement au médecin traitant. Verydiab intègre également un livret des glucides, offrant la possibilité aux diabétiques de trouver rapidement les principaux aliments se trouvant dans le commerce avec la teneur en glucides associée. Ultime fonction : la mise à disposition d'un assistant permettant de calculer la dose d'insuline à injecter avant les repas. Ce programme s'adapte à tou…

Une poignée de noix contre le diabète

Image
Par Diane Mottez, le 22 avril 2013
















Les noix, le nouvel en-cas santé ? On savait déjà que les noix étaient l’allié des diabétiques pour contrôler leur glycémie. Une nouvelle étude*, menée sur 138 000 femmes, prête cette fois des effets préventifs à la grosse coque. Ainsi, en consommer une poignée deux fois par semaine, soit environ 8 noix, réduit le risque de diabète de type 2 (diabète le plus fréquent) par 4 chez les femmes ! Les fruits à coque sont par ailleurs aussi recommandés pour leur effet antioxydant et leurs bienfaits sur le cholestérol. * Source : Journal of Nutrition

Maurice : 400 amputations liées au diabète par an

Image
Publié : mardi 23 avril 2013 à 14:44 - Modifié : 23/04/2013 à 14:53

Pas moins de 400 personnes présentant des signes de complication du diabète se font amputer chaque année à Maurice. 




Maurice est classé parmi les trois premiers pays où l’on dénombre le plus de victimes du diabète dans le monde, avait fait savoir en novembre dernier Defi Media, en marge de la célébration de la journée mondiale consacrée à ce fléau. L’île voisine enregistre en effet un chiffre record à ce sujet avec une hausse de 60 % du nombre des personnes atteintes du diabète de 1987 à 2012. 95 % des cas sont de type 2, précise-t-on du côté du ministère de la Santé qui évoque des facteurs favorisants comme la mauvaise alimentation, la sédentarité ou encore l’obésité. « Ce qui est inquiétant, c’est que 70 % des Mauriciens sont en surpoids, donc plus enclins à développer la maladie », renchérit ce mardi sur Le Matinal un autre responsable de la Santé publique. Selon ce dernier « contrairement à la croyance populaire, le d…

Environnement chimique, obésité, diabète : un constat pour une meilleure prévention

Publié le 22/04/2013, Dernière mise à jour le 22/04/2013


"Environnement chimique, obésité, diabète : un constat pour une meilleure prévention" : c’est le thème du colloque, organisé à Paris le 4 avril dernier par la Mutualité Française et le Réseau Environnement Santé, qui a rassemblé 300 personnes à l’Assemblée Nationale. "Nous sommes aujourd’hui face à une épidémie de maladies chroniques et c’est à cet enjeu que nous devons répondre dès à présent" ont rappelé Etienne Caniard, président de la Mutualité Française et André Cicolella, président du Réseau Environnement Santé, en introduction de ce colloque. Ce colloque s’est articulé autour de deux temps forts. La matinée a été consacrée aux travaux de recherche sur les maladies métaboliques et les perturbateurs endocriniens pour dresser un premier constat. En effet, sans remettre en cause les rôles de l’excès énergétique et de la sédentarité dans la progression de l’obésité par exemple, d’autres facteurs comme divers…