Articles

Affichage des articles du octobre, 2014

Mabox Diabète : des sacs de transpprt ingénieux et efficaces pour l'insuline et le matériel de soins des diabétiques

Image
Publié le 24 octobre 2014

Pochettes isothermes innovantes pour simplifier et sécuriser les déplacements quotidiens des personnes diabétiques


Innovation pratique dans le monde du diabète. La société Optimiz a créé Mabox Diabète une gamme de mallettes et de pochettes isothermes permettant de conserver dans des conditions idéales de froid, l'insuline et de transporter en toute discrétion le matériel indispensable aux soins quotidiens des personnes diabétiques. Le 14 Novembre prochain sera la journée mondiale du diabète. En France plus de 800 000 personnes sont insulino-dépendantes parmi les 3,5 millions de diabétiques, en Europe, la maladie touche plus de 50 millions de personnes (source chiffre IDF 2011).


Mabox Diabète innovation brevetée destinée à mieux vivre le diabète au quotidien et organiser son matériel

Les nouvelles technologies et avancées dans le domaine de la recherche contre le diabète sont souvent mises en avant, pour autant, le quotidien du diabétique reste rythmé par des…

Le sport, bon à tout âge

Image
Publié le 24/10/2014 à 14:22, Mis à jour le 24/10/2014 à 14:23
Le sport, c’est durant toute notre vie que nous devrions en faire… dans l’idéal. Mais il n’est jamais trop tard pour commencer – ou recommencer. A quelques jours de l’ouverture des Journées internationales de médecine sportive (JIMS) qui se tiendront prochainement à l’Ile Maurice, petit tour de piste avec le Pr Martine Duclos (Clermont-Ferrand).



« L’important n’est pas tant de vivre longtemps…que de vivre longtemps en bonne santé », résume-t-elle. « Or chez les plus de 60 ans, la pratique sportive permet de renforcer les muscles – notamment ceux des membres inférieurs – d’améliorer la coordination et de développer l’équilibre : c’est très important pour la prévention des chutes. » Mais pas seulement. Chef du service de médecine du sport au CHU de Clermont-Ferrand, Martine Duclos est également endocrinologue et physiologiste. C’est-à-dire qu’outre les pathologies du sportif, elle connaît également très bien les maladies méta…

Où et comment se faire dépister du diabète ?

Image
Le dépistage du diabète est d’autant plus indispensable que la maladie peut évoluer sans symptômes pendant des années. Aussi le dépistage du diabète est-il indispensable. Explications.

« 20 millions de glycémies sont réalisées en France chaque année, ce qui signifie qu’un Français sur trois est dépisté chaque année. Les associations militent pour un meilleur dépistage, afin d’identifier les diabétiques cachés », explique le PrJean-Jacques Altman, chef du service diabétologie de l’hôpital européen Georges Pompidou. Où se faire dépister ? Le dépistage du diabète consiste en une simple prise de sang au laboratoire, le matin à jeun (il ne faut pas avoir mangé pendant les 8 heures précédentes mais on peut boire un peu d’eau avant le test).Si le résultat est positif, une 2ème glycémie est faite pour confirmer le diagnostic. Si le résultat est négatif, le test sera refait tous les ans chez les personnes hyperglycémiques modérées à jeun et tous les 3 ans chez les autres. Comment ça marche? On …

5 conseils pour prévenir le diabète de type 2

Image
Le diabète de type 2 est principalement du à la sédentarité et l’excès de poids. On agit dès aujourd’hui pour prévenir.

 1 - Contre le diabète de type 2, on surveille son poids et son tour de taille Perdre quelques kilos est tout bénéfice. Pas seulement sur le risque de diabète mais aussi sur la tension artérielle, le cholestérol, les risques d’arthrose et de pathologies cardio-vasculaires. Il ne s’agit pas de faire un régime strict. Une légère perte de poids de 5 à 10% fait déjà la différence. Un geste tout simple : on mesure son tour de taille. S’il est inférieur à 80 cm (et 94 cm chez l’homme), tout va bien ; au-dessus : vigilance. La surcharge graisseuse au niveau abdominal est l’un des marqueurs du risque de diabète.  2 - On préfère les sucres lents aux sucres rapide Les sucres rapides, ils sont où ? « Dans tous les aliments au goût très sucré (pâtisseries, bonbons, crèmes dessert, chocolat, fruits) », indique le Pr Altman. Problème : ils font rapidement monter la glycémie et déch…

Diabète de types 1 et 2 : à chaque diabète son traitement

On distingue deux grands types de diabète, et mieux vaut ne pas les confondre. Et a fortiori suivre le bon traitement médical selon que l’on souffre de diabète de type I ou II.
Si le diabète de type 1 reste très rare (5% des cas seulement), en revanche, le nombre de personnes touchées par le diabète de type 2 est très préoccupant : près de 400 millions de personnes dans le monde sont diabétiques. Soit 90% des cas. Les 5% restant sont d’autres sortes de diabète, très rares, et le diabète gestationnel, qui peut survenir pendant la grossesse Le diabète de type 1a besoin d’insuline Qui est concerné ? Rare, cette forme de diabète touche en général les enfants et les jeunes adultes. Il concerne environ 150 000 personnes en France. Les causes : c’est une maladie auto-immune (le corps ne reconnaît plus ses propres composants et les rejette). Le diabète de type 1 (dit « insulino-dépendant ») apparaît pour des raisons qui ne sont pas encore bien élucidées. Chez les personnes atteintes, le pancréa…

L’éducation thérapeutique peut venir à bout du diabète

Image
Par Eric Schaerlig, avec la collaboration de www.planetesante.ch. Mis à jour le 26.10.2014 
THÉRAPIE Agir sur son alimentation et son hygiène de vie est tout aussi efficace que la chirurgie pour enrayer le diabète de type 2. Un programme mis en place aux HUG donne des résultats très encourageants.
Longtemps considéré comme la maladie chronique par excellence, le diabète – qui se caractérise par un excès de sucre dans le sang – pourrait être, dans certains cas, réversible. C’est en tout cas ce que pense le professeur Alain Golay, chef du service d’enseignement thérapeutique pour maladies chroniques, diabète et obésité des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).* Disons-le d’emblée: on parle ici du diabète de type 2, qu’on appelait encore récemment le «diabète gras» ou «diabète de la maturité», très différent du diabète de type 1 (lire encadré). Il concerne 90% des diabétiques et le nombre de personnes concernées dans le monde ne cesse de croître. Il résulte de la conjonction de plusie…

Le diabète

L’Organisation Mondiale de la Santé a estimé qu’en 2012, plus de 346 millions de personnes étaient atteintes de diabète dans le monde, et ce nombre devrait plus que doubler d’ici à 2030 si rien n’est fait.1 Cette maladie est responsable de 4,6 millions de décès chaque année. La prévalence mondiale moyenne du diabète est d’environ 10 %, mais il est important de noter que certains des pays les plus peuplés du monde ont les taux de diabétiques les plus élevés. Ainsi la fréquence du diabète est-elle la plus élevée par exemple en Inde et en Chine et, selon des projections, les cas de diabète vont grimper à plus de 121 millions dans ces pays d’ici à 2030. Le diabète figure parmi les dix principales causes d’infirmité et entraîne des complications telles que la cécité et les amputations des membres inférieurs. Ces chiffres alarmants se traduisent par des dépenses mondiales de plus de 465 milliards de dollars affectés au traitement du diabète.2 On estime qu’environ la moitié des cas de diabète…

Diabète, mal chronique, encore méconnu

Image
Une exposition ira à Marche, Athus et Bastogne en novembre pour sensibiliser tout le monde au diabète.

Le diabète, d’hier à aujourd’hui

Image
Dans le cadre de la journée mondiale du diabète, les Maisons du diabète de la province présentent une exposition qui retrace l’évolution de l’histoire du diabète, grâce à des panneaux et des vitrines avec du matériel.



En Belgique, le diabète touche environ 8% de la population, soit environ 610 000 adultes. S’y ajoutent 494 500 citoyens belges (soit 6,5% de la population) souffrant d’intolérance au glucose. Parmi les thèmes abordés par l’exposition on trouve: la découverte de l’insuline, l’évolution du matériel et des lecteurs de glycémie, l’évolution des seringues et des stylos injecteurs, la prise en charge du diabète, l’évolution des recommandations et vers quoi va la recherche. Ce jour-là, en plus de parcourir l’exposition, les personnes diabétiques pourront mesurer gratuitement leur taux d’HbA1c (moyenne des glycémies, garant et témoin d’un bon ou mauvais équilibre du diabète). «Une animation sur cette valeur, ainsi qu’un atelier diététique autour du thème du déjeuner seront propo…