jeudi 1 janvier 2015



En cette  nouvelle année 2015 nous vous présentons nos vœux de bonheur, de sante, de paix et d’amour.

SOSDIABETIQUEDJIBOUTI et son equipe vous remercie de l'interet que vous portez a notre blog.
Rendez-vous pour cette annee  pour des articles toujours aussi riches en information !







mercredi 24 décembre 2014

Diabète et Repas de fêtes : conseils, menus et idées de recettes pour les diabétiques

Diabète et repas de fêtes, la conciliation semble parfois difficile. A l'approche des fêtes de fin d'année (Noël et Nouvel an), certains diabétiques s'inquiètent : quel va être le menu ? Comment préparer une recette ou un repas de fêtes équilibré ? Comment adapter son traitement ? Et l'alcool, je peux en consommer ?
Les repas de fêtes de fin d'année ont la réputation d'être plus copieux, plus riches et plus arrosés. Les tentations sont grandes et nombreuses.

Repas de fin d'année : un risque de déséquilibre pour le diabète

Entre le 24 et le 31 décembre (voire jusqu'aux premiers jours de janvier), la semaine s'annonce un peu chargée : on finit les restes, on grignote des chocolats, c'est parfois les vacances...bref c’est une période festive et on en profite. Des excès qui ne sont pas très bons pour l’équilibre du diabète, ni pour la santé en général, et qui peuvent se transformer en cauchemar pour le foie et la digestion.

Questions de nos internautes

Lydie, 36 ans, type 1

Combien de verres d’alcool puis-je boire ? Et à quel moment pour ne pas risquer une hypo ou une hyperglycémie ?

Mario, 68 ans, type 2

Y a-t-il des aliments de fêtes meilleurs pour la santé ?

Maxime, 30 ans, type 1

Si je suis invité chez des amis pour le réveillon du 31 décembre ? Difficile de refuser les plats ? Comment faire ?

Christina, 58 ans, type 2

Mon pêché mignon c'est la traditionnelle bûche de noël, puis-je en manger en dessert ?

Jérémie, 18 ans, type 1

A quelle gourmandise (chocolats) ai-je le droit et dans quelle quantité ?

Nina, 48 ans, type 2

Pendant les fêtes, les repas sont copieux, s'éternisent et s'étendent parfois sur plusieurs jours ? Comment adapter mon traitement avec ces horaires décalés ?

Attention aux excès

Ce ne sont pas les repas de fêtes qui sont néfastes mais la façon dont nous les préparons et les consommons. Alors, invité ou maître de cérémonie, comment faire pour ménager son diabète et celui des autres ?

Idées de menus et de recettes


Au sommaire

Parmi les aliments, les plats ou les boissons consommés pendant les fêtes, beaucoup sont faibles en glucides et possèdent des qualités gustatives et nutrionnelles reconnues.
Nombre d'aliments et recettes traditionnels des repas de fin d'année offrent de réelles qualités nutritionnelles.
Pendant les fêtes, le traitement du diabète doit s'adapter car le contexte n'est pas habituel : efforts physiques (danse, jeux...), alcool, excès alimentaires répétés (parfois sur plusieurs jours), ho
On a beau faire attention, les lendemains de fêtes (que l'on soit diabétique ou non) peuvent être difficiles. Comment prendre son traitement du diabète après un repas copieux ?


Saumon en papillote 

Saumon en papillote
Ingrédients 

Nb de personnes : 6 

  • 2 oignons coupés en demi-lunes
  • Huile d'olive
  • 1 cuillère à café de marjolaine séchée
  • 2 citrons, coupés en rondelles
  • 5 pousses de badiane (ou anis étoilé)
  • 7,5 cl d'eau
  • 1 filet de saumon frais, environ 700 g
  • Sel et poivre

  • Méthode de préparation
    Préparation : 20minutes  ›  Cuisson : 40minutes  ›  Prêt en :1heure 

    1. Dans une poêle, faire revenir les oignons avec un filet d'huile d'olive, laisser cuire 10 minutes à feu doux, puis ajouter la marjolaine. Saler, mélanger et réserver.
    2. Faire frire les rondelles de citron sur feu vif, jusqu'à ce qu'ils brunissent, environ 3 minutes. Ajouter la badiane et l'eau puis porter à ébullition. Retirer du feu.
    3. Préchauffer le four à 190°C (thermostat 6/7). Couvrir un plat avec du papier aluminium. Répartir les oignons sur le papier aluminium, mettre le saumon par-dessus et le frotter avec du sel et du poivre. Recouvrir de citrons et de badiane, avant de refermer la papillote soigneusement. Faire cuire la papillote au four pendant 35 à 40 minutes.

  • C’est encore plus facile en vidéo !




video


http://www.afd.asso.fr/diabete-et/repas-de-fetes
http://allrecipes.fr/recettes/tag-4052/recette-noel-diabetique.aspx

Petits conseils pour profiter des repas de fête

Les fêtes de fin d’année approchent à petits pas et déjà les doutes apparaissent pour nombreux d’entre nous qui s’efforcent à surveiller leur poids et leur diabète:
Que faire ? Se priver de tout, pour ne surtout pas gâcher les efforts faits pendant l’été ou au contraire, profiter au maximum et on verra plus tard…

Voici quelques astuces pour profiter de tout, mais avec modération !

  • Prenez une part de chaque plat, sans se servir une seconde fois
  • Modérez votre consommation d’alcool (choisir soit l’apéritif, soit le verre de vin)
  • (Rappelons qu’il ne faut pas le consommer à jeun, afin d’éviter les hypoglycémies)
  • Méfiez-vous des sauces qui peuvent accompagner les crustacés, la viande ou le poisson, il faut le limiter car elles sont souvent très riches en graisses
  • Contrairement à ce que l’on pourrait penser, repas de fête ne rime pas forcément avec repas riche en glucides. En effet, au cours de ces repas les glucides sont essentiellement présents dans les toasts qui accompagnent le foie gras ou le saumon, et dans les desserts. Il y a généralement peu ou pas de féculents avec le plat principal. Si vous êtes traités à l’insuline, pensez à compenser le manque de féculents par du pain, ou alors diminuez éventuellement votre dose d’insuline.
Et n’oubliez pas que l’équilibre alimentaire ne se fait pas sur un seul repas, mais s’établit tout au long de la semaine.
Composition nutritionnelle de quelques aliments consommés plus particulièrement lors des fêtes.
Aliment
Quantité
Kcal
Prot.
Graisses
Glucides
Foie gras
40 g (une tranche)
182
4
18
1
Saumon fumé
40 g (une tranche)
90
9
6
0
Huîtres
12 pièces
115
14
3
8
Dinde farcie
150 g




Marrons
50 g (4 pièces)
93
1
1
20
Bûche glacée
150 g (1 tranche)
188
4
8
25
Champagne brut
1 coupe
80
0
0
0

Idées d’amuse-gueule pauvres en calories

  • Bâtonnets de crudités (carottes, radis, chou-fleur, concombre, champignons…) accompagnés de sauces à base de fromage blanc
  • Dés de jambon, de fromage, de pastèque. de melon, de surimi, des tomates cerises et des olives piqués en boule (p.ex. demi melon ou demie boule en styropore recouverte de papier aluminium)
  • Mini-brochettes de melon et jambon fumé ou viande des grisons (Büntnerfleisch) ou de crevettes et dés de pamplemousse
  • Feuilles d’endives (chicons) tartinées de fromage aux fines herbes ou fromage de chèvre
  • Mini-rouleaux de jambon cuit au fromage frais ou aux asperges
  • Mini-toasts au saumon fumé, tomates et œufs durs, fromage frais aux herbes…
Pour le plaisir des yeux, soyez créatifs et jouez sur la présentation.

Lu dans Equilibre 235 et 236 et adapté par Sylvie Paquet

http://www.ald.lu/fr/articles/dietetique/petits-conseils-pour-profiter-des-repas-de-fete/

vendredi 14 novembre 2014

Journee mondiale du diabete

La Journée mondiale du diabète a lieu chaque année le 14 novembre. Elle a vu le jour en 1991 à l'initiative de la Fédération Internationale du Diabète (FID) et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le 20 décembre 2006, l'Assemblée générale de l'ONU a adopté la résolution 61/225, consacrant la Journée mondiale du diabète journée officielle à compter de 2007.
La Journée mondiale du diabète réunit la communauté mondiale du diabète dans le but de soutenir d'une voix forte la cause du diabète et d'y sensibiliser le public, en encourageant des citoyens et des groupes à mettre l'épidémie du diabète sous le feu des projecteurs.
Le thème Une vie saine et le diabète a été retenu pour la Journée mondiale du diabète pour la période 2014-2016. Les activités et supports pour 2014 mettent l'accent sur l'importance de commencer la journée par un petit-déjeuner sain afin de prévenir le développement du diabète de type 2 et de gérer efficacement tous les types de diabète de façon à éviter les complications. Une attention particulière sera accordée à l'importance de commencer la journée par un petit-déjeuner sain.
Accédez au Guide de la Journée mondiale du diabète 2014 www.idf.org/sites/default/files/wdd-guidebook-2014-fr.pdf

Message clé n° 1

"Investir" dans des petits-déjeuners sains permettra de réduire le fardeau mondial du diabète et d'économiser des milliards grâce à une amélioration de la productivité et à une diminution des coûts de soins de santé.
Messages à l'appui :
o Le fardeau humain et économique du diabète est énorme : le diabète affecte près de 400 millions de personnes, provoque chaque année plus de 5 millions de décès et engloutit près de 550 milliards USD en dépenses de santé.
o La majorité des frais liés au diabète sont consacrés au traitement des complications, qui peuvent toucher le coeur, les yeux, les reins et les pieds. Il est néanmoins possible d'éviter ces complications grâce à un diagnostic précoce et à une gestion adéquate du diabète.
o Un diagnostic tardif fait que de nombreuses personnes ont déjà développé au moins une complication au moment du diagnostic du diabète.
o Plus de 70 % des cas de diabète de type 2 peuvent être évités ou retardés par l'adoption de styles de vie plus sains, soit 150 millions de cas d'ici 2035.
o Prendre un petit-déjeuner sain diminue le risque de développer le diabète de type 21.
o Une alimentation saine composée de légumes à feuilles, de fruits frais, de céréales, de viande maigre et d'oléagineux peut contribuer à réduire le risque de diabète de type 2 d'une personne et à éviter des complications chez celles déjà atteintes.
o Le saut du petit-déjeuner est associé à un gain de poids1, l'un des principaux facteurs de risque de diabète de type 2. Le surpoids et l'obésité sont responsables de jusqu'à 80 % des nouveaux cas de diabète de type 2.
o La réduction de la prévalence du diabète de type 2 se traduira par une participation et une productivité accrues de la main-d'oeuvre, dans la mesure où la majorité des personnes atteintes de diabète ont entre 40 et 59 ans.
o Rien qu'au Royaume-Uni, le diabète a entraîné une baisse de productivité estimée à 9 milliards d'euros2.
o Le diabète engloutit 10-15 % du budget total des soins de santé dans les pays à revenu élevé. Un dollar US sur 9 alloués aux soins de santé va au diabète.
o Jusqu'à 11 % des dépenses de santé totales pourraient être économisés dans chaque pays en s'attaquant aux facteurs de risque évitables du diabète de type 2.

Message clé n° 2

Garantir l'accès à un petit-déjeuner à prix abordable et sain est essentiel pour réduire le fardeau mondial du diabète.

Messages à l'appui:
o Prendre un petit-déjeuner sain diminue le risque de développer le diabète de type 21.
o La disponibilité à grande échelle d'éléments caloriques pauvres en éléments nutritifs et bon marché contribue à l'épidémie mondiale de diabète de type 2.
o Les aliments qui réduisent le risque de diabète de type 2 (légumes, fruits frais, céréales et graisses insaturées, par exemple) doivent être rendus plus abordables et plus accessibles.
o Une alimentation saine coûte en moyenne 1,50 USD de plus par jour qu'une alimentation non saine, ce qui augmente le budget alimentaire d'une personne d'environ 550 USD par an3.
o Une alimentation saine composée de légumes à feuilles, de fruits frais, de céréales, de viande maigre et d'oléagineux peut contribuer à réduire le risque de diabète de type 2 d'une personne et à éviter des complications chez celles déjà atteintes.
o Le diabète constitue un lourd fardeau, qui ne fait qu'augmenter : 382 millions de personnes étaient atteintes de diabète en 2013 et ce nombre devrait exploser à près de 600 millions d'ici 2035.
o Les dépenses de santé mondiales pour traiter le diabète et gérer les complications se sont élevées à près de 550 milliards USD en 2013.
o Jusqu'à 11 % des dépenses de santé totales pourraient être économisés dans chaque pays en s'attaquant aux facteurs de risque évitables du diabète de type 2.
o Plus de 70 % des cas de diabète de type 2 peuvent être évités ou retardés par l'adoption de styles de vie plus sains, soit 150 millions de cas d'ici 2035.

ATLAS DU DIABÈTE

La mise à jour 2014 de l'Atlas du diabète avec les nouvelles estimations du diabète sera disponible en ligne le 14 novembre 2014 à 0 h 01 HEC.
Pour recevoir les nouvelles estimations plus tôt, veuillez envoyer un e-mail à l'adresse media@idf.org.

Pour accéder à la 6e édition de l'Atlas du diabète de la FID, parue en 2013, rendez-vous sur le site http://www.idf.org/diabetesatlas. 

Journee mondiale du diabete

Journee mondiale du diabete

 Journée mondiale du diabète 2014
La Journée mondiale du diabète (JMD) est célébrée chaque année le 14 novembre. Menée par la Fédération internationale du diabète (FID), la Journée mondiale du diabète a vu le jour en 1991 à l'initiative de la FID et de l'Organisation mondiale de la santé en réponse aux préoccupations de
plus en plus vives suscitées par la menace sanitaire croissante posée par le diabète


« Une vie saine et le diabète » est le thème de la Journée mondiale du diabète pour la période 2014-2016. Les activités et supports pour 2014 mettent l'accent sur l'importance de commencer la journée par un petit-déjeuner sain afin de prévenir le développement du diabète de type 2 et de gérer efficacement tous les types de diabète de façon à éviter les complications




http://www.idf.org/wdd-off-to-the-right-start?language=fr




jeudi 6 novembre 2014

Diabète. La prévention contre « une maladie sournoise

6 novembre 2014

Dans le cadre de la journée mondiale du diabète Diab'Armor, l'association des diabétiques des Côtes d'Armor (AFD22) et le club Coeur et santé de Loudéac organiseront, samedi matin à la salle Malivel, une action d'information et de sensibilisation.
Gilles Lucas, président de Diab'Armor, Jean-Claude Blouin et Jo Gautier ²de...
Gilles Lucas, président de Diab'Armor, Jean-Claude Blouin et Jo Gautier ²de l'antenne Loudéac-Pontivy, les organisateurs de la matinée « Prévenir le diabète et ses complications » (de droite gauche).

« Avec près de 4 millions de personnes diabétiques en France, cette maladie doit être regardée comme une véritable épidémie », estime Gilles Lucas, le président de Diab'Armor. « Si elle n'est pas enrayée, d'ici dix ans, un Français sur dix sera touché.
 Or, cette épidémie est, en partie, silencieuse car le développement du diabète de type 2 peut passer inaperçu pendant de longues années. Le nombre de diabétiques qui s'ignorent s'élèverait à 700.000 ». « Cette maladie chronique engendre des complications qui peuvent être multiples et handicapantes dans la vie des diabétiques. Mal traitée ou diagnostiquée tardivement, elle peut s'avérer dramatique. Le diabète cause 30.000 décès chaque année », affirme Gilles Lucas. « Au coût humain et social de la maladie s'ajoute le coût économique notamment pour l'Assurance-maladie ».

Tests, conseils et ateliers Face à cet enjeu de santé publique, les associations se mobilisent pour une prévention efficace en informant la population des facteurs de risque et en apportant des conseils sur une alimentation équilibrée et un exercice physique adapté. Diab'Armor invite chacun au dépistage pour une prise en charge précoce afin d'éviter ou retarder les traitements lourds. « La matinée de samedi s'adresse aux diabétiques mais également à ceux qui s'ignorent ».

Tout au long de la matinée, chacun pourra contrôler gratuitement sa glycémie. De la documentation sera mise à disposition et notamment des conseils sur le bon usage des médicaments. Une diététicienne animera aussi un atelier pour permettre aux participants d'évaluer et de corriger si besoin leur comportement alimentaire. Une animation d'éducation physique adaptée proposera aux visiteurs de mettre en pratique une activité accessible à tous au quotidien.

Une conférence sera animée, à 10 h 15, par le Dr Mohammed Jebli, diabétologue, endocrinologue au Centre hospitalier du Centre-Bretagne.

Pratique « Prévenir le diabète et ses complications », samedi de 9 h 30 à 12 h, salle Malivel.


Contact. Diab'Armor,
tél. 06.85.06.24.12

Pratique « Prévenir le diabète et ses complications », samedi de 9 h 30 à 12 h, salle Malivel. Contact. Diab'Armor, tél. Skype : 06.85.06.24.12


http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/loudeac/diabete-la-prevention-contre-une-maladie-sournoise-06-11-2014-10414019.php








Diabète : la grande offensive


Carcassonne (11) - Santé


La présentation de cet ambitieux programme en présence de plusieurs partenaires./ Photo DDM, Jean-Luc Bibal
La présentation de cet ambitieux programme en présence de plusieurs partenaires./ Photo DDM, Jean-Luc Bibal
Plus de 25 partenaires agissant dans les domaines de la santé se mobilisent dans toutes le villes du département pour dépister et informer sur le diabète.
Cette affection nous menace tous même si le risque est accru en fonction de l'hérédité ou de l'âge. Le diabète est un déséquilibre de sucre dans le sang qui entraîne des maladies graves notamment au niveau neuropathique et peut provoquer la cécité totale ou partielle. Et les chiffres sont éloquents. Dans l'Aude, 13 641 personnes souffrent du diabète en affection longue durée dont 2 288 du diabète de type 1, qui touche principalement des patients jeunes et pas forcément négligents en matière d'hygiène de vie, et 11 353 de diabète de type 2, plus souvent associé à une mauvaise alimentation, le surpoids et l'absence d'activité physique.
Cette année, le collectif diabète Aude, qui regroupe plus de 25 partenaires, institutionnels ou associations s'intéressant à la lutte contre cette affection, fête ses dix ans d'existence. Si son bilan est particulièrement éloquent, ses responsables souhaitent, à l'occasion de cet anniversaire, frapper un grand coup en matière d'information et de prévention. A partir du 12 novembre prochain, pas moins de 11 rendez-vous avec des spécialistes de la question, seront proposés dans les villes du département. À Carcassonne par exemple, deux grandes rencontres sont programmées, le 13 novembre, de 9 heures à 16 heures, dans le hall de l'hôpital, ou le 15 novembre sur le marché de la place Carnot et celui du boulevard Barbès, les Audois pourront se faire dépister, mais aussi prendre conseil auprès de médecins, de diététiciens, ou de membres de l'association des diabétiques de l'Aude, certains sont formés pour ça, qui leur prodigueront informations et conseils. Une présence similaire sera mise en place le 12 novembre à Quillan, les 14 et 21 novembre à Limoux, les 17, 21 et 22 novembre à Castelnaudary, le 19 novembre à Lézignan et enfin les 22 et 27 novembre à Narbonne. Le collectif diabète rappelle qu'une personne sur deux en souffre mais ne le sait pas et invite tous les Audois à se faire dépister.
La Dépêche du Midi

http://www.ladepeche.fr/article/2014/11/06/1985732-diabete-la-grande-offensive.html

Une expo itinérante qui informe sur le diabète

MARCHE-EN-FAMENNE   
  • Mise à jour : jeudi 06 novembre 2014 05h00



À l’occasion de la Journée du diabète, une exposition s’est tenue à Marche. On a pu y faire contrôler son taux de glycémie.

Il est important pour tous de faire surveiller régulièrement son taux de glycémie.
Il est important pour tous de faire surveiller régulièrement son taux de glycémie.
À l’occasion de la Journée du diabète, la maison du diabète organise une exposition itinérante qui s’adresse à toutes les personnes atteintes de cette maladie, mais aussi à celles qui veulent se prémunir contre cette maladie trop souvent ignorée du grand public et pourtant cause de nombreux désagréments.
Intitulée «Le diabète d’hier à aujourd’hui», l’exposition est composée de différents panneaux didactiques qui reprennent l’histoire du diabète, des traitements qui y sont liés, notamment l’insuline, ainsi que de la recherche scientifique pour mieux maîtriser la maladie.
Le visiteur peut également se rendre compte des progrès effectués tant au niveau de l’évolution du matériel que de la prise en charge des malades.
Parallèlement à cette exposition qui s’est déroulée ces lundi et mardi à la maison médicale de Marche, les visiteurs ont eu l’occasion de faire vérifier gratuitement leur taux de glycémie et de participer à un atelier diététique qui consistait à choisir le meilleur petit déjeuner du point de vue diététique.
Ils ont ainsi été sensibilisés au fait qu’un taux de glycémie trop élevé, c’est-à-dire supérieur à 126 mg/dl pour une personne à jeun, doit être surveillé et qu’il faut impérativement consulter son médecin pour un suivi.
À l’issue de cette visite importante pour la santé de chacun, le visiteur a reçu un petit colis de nourriture équilibrée.
Prochaines étapes de cette exposition à Athus les 10 et 13 novembre et à Bastogneles 18 et 20 novembre
084 41 10 00

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20141105_00554305

Soirée italienne pour lutter contre le diabète des enfants

Publié le 06/11/2014 à 08:50

Spectacles - Solidarité

Le 08/11/2014

La fresque chorale du Gruppo Incanto./Photo DR
La fresque chorale du Gruppo Incanto./Photo DR
Dans le cadre de la Journée mondiale du diabète, Enfance adolescence diabète Midi-Pyrénées organise une soirée exceptionnelle samedi 8 novembre à l'auditorium Saint-Pierre des Cuisines deToulouse à 20h30.
Le Gruppo Incanto proposera à cette occasion son spectacle «Italiens, quand les immigrés c'était nous», une grande fresque chorale dans laquelle chants et vidéos rappellent 150 ans de l'histoire de l'immigration italienne dans le monde.
Cette soirée a pour but de rappeler que le diabète de l'enfant est différent. Également appelée diabète de type 1, cette maladie a pour origine un arrêt de la production d'insuline par le pancréas. Il est systématiquement traité par des injections quotidiennes d'insuline qui devront être réalisées tout au long de la vie. Plus de 25 000 enfants sont concernés en France. La gravité des risques de ses complications est ignorée ou négligée, et un diagnostic trop tardif peut être mortel !
Tous renseignements au 05 67 77 13 39. Tarif : 20 €.
La Dépêche du Mid

http://www.ladepeche.fr/article/2014/11/06/1986219-soiree-italienne-pour-lutter-contre-le-diabete-des-enfants.html

L’Aurar se mobilise pour la Journée Mondiale du Diabète

Publié le 6 novembre 2014  16h19
Comme chaque année, la Journée Mondiale du Diabète sera célébrée le 14 novembre. Engagée dans la prévention primaire du diabète, l’Aurar s’implique pour relayer cette mobilisation internationale et organise une Chaîne de l’Espoir.

Les patients de l’Aurar et leurs proches, mais aussi les salariés et leurs partenaires participeront à ce grand rassemblement sur le site du Port qui regroupe le centre de dialyse et la Clinique Oméga. Les 300 personnes attendues formeront une chaîne humaine. Tous les participants seront habillés en bleu pour suivre le " dress code " de l’événement, illustrant ainsi l’anneau bleu, symbole mondial du diabète.
Un drone capturera l’instant avec une prise de vue aérienne et chaque participant pourra également poster son " selfie " avec un anneau bleu, sur les réseaux sociaux de l’Aurar. Un stand de dépistage et des animations seront également proposés sur le site à l’ensemble des présents, pour les sensibiliser à l’importance de la prévention en matière de diabète.
Tous les ateliers auront pour fil conducteur la nutrition et l’importance de démarrer la journée avec un petit-déjeuner sain, thème international de cette Journée Mondiale du Diabète 2014.
382 millions de personnes sont atteintes de diabète dans le monde. Ce chiffre en constante progression pourrait atteindre 560 millions en 2030. Pour sensibiliser les populations à cette maladie silencieuse, cette journée mondiale a été créée par la Fédération Internationale du Diabète (FID) et l’OMS et rassemble, chaque année, des millions de personnes.
A La Réunion, le pourcentage de personnes diabétiques traitées est de 8,8%. Soit le double des chiffres observés en métropole (4,4%), ce qui place l’Île en tête des régions de France. Près de 3 900 Réunionnais sont nouvellement admis en Affection de Longue Durée pour diabète (moyenne annuelle sur la période 2009-2011). La Réunion, comme les autres DOM, et à l’inverse de la métropole, est caractérisée par un sur-risque féminin et par une survenue plus précoce de la maladie*.
La prévention est donc un axe majeur pour endiguer la maladie, car à tous les stades du diabète, il est possible d’agir : pour retarder son apparition et quand le diabète est là, pour l’équilibrer afin d’améliorer la qualité de vie du patient et éviter les complications. Ainsi, l’Aurar s’implique au quotidien dans la prévention en réalisant des dépistages réguliers depuis 2009.
Au programme
11h00 : chaîne de l’espoir. Dress Code "Bleu"
11h15 : ateliers et animations. Stand de dépistage du diabète, ateliers diététiques, démonstrations culinaires avec des ateliers autour de la thématique du petit-déjeuner, ateliers d’activités physiques et sportives.
En présence des équipes de l’Aurar, du parrain de l’événement, Joël Manglou et des élèves de 3ème du Collège Le Toullec (Le Port).
Tout au long de l’événement : prises de "Selfies" à poster sur les réseaux sociaux de l’Aurar.

http://www.clicanoo.re/447428-l-aurar-se-mobilise-pour-la-journee-mondiale-du-diabete.html