mercredi 24 décembre 2014

Diabète et Repas de fêtes : conseils, menus et idées de recettes pour les diabétiques

Diabète et repas de fêtes, la conciliation semble parfois difficile. A l'approche des fêtes de fin d'année (Noël et Nouvel an), certains diabétiques s'inquiètent : quel va être le menu ? Comment préparer une recette ou un repas de fêtes équilibré ? Comment adapter son traitement ? Et l'alcool, je peux en consommer ?
Les repas de fêtes de fin d'année ont la réputation d'être plus copieux, plus riches et plus arrosés. Les tentations sont grandes et nombreuses.

Repas de fin d'année : un risque de déséquilibre pour le diabète

Entre le 24 et le 31 décembre (voire jusqu'aux premiers jours de janvier), la semaine s'annonce un peu chargée : on finit les restes, on grignote des chocolats, c'est parfois les vacances...bref c’est une période festive et on en profite. Des excès qui ne sont pas très bons pour l’équilibre du diabète, ni pour la santé en général, et qui peuvent se transformer en cauchemar pour le foie et la digestion.

Questions de nos internautes

Lydie, 36 ans, type 1

Combien de verres d’alcool puis-je boire ? Et à quel moment pour ne pas risquer une hypo ou une hyperglycémie ?

Mario, 68 ans, type 2

Y a-t-il des aliments de fêtes meilleurs pour la santé ?

Maxime, 30 ans, type 1

Si je suis invité chez des amis pour le réveillon du 31 décembre ? Difficile de refuser les plats ? Comment faire ?

Christina, 58 ans, type 2

Mon pêché mignon c'est la traditionnelle bûche de noël, puis-je en manger en dessert ?

Jérémie, 18 ans, type 1

A quelle gourmandise (chocolats) ai-je le droit et dans quelle quantité ?

Nina, 48 ans, type 2

Pendant les fêtes, les repas sont copieux, s'éternisent et s'étendent parfois sur plusieurs jours ? Comment adapter mon traitement avec ces horaires décalés ?

Attention aux excès

Ce ne sont pas les repas de fêtes qui sont néfastes mais la façon dont nous les préparons et les consommons. Alors, invité ou maître de cérémonie, comment faire pour ménager son diabète et celui des autres ?

Idées de menus et de recettes


Au sommaire

Parmi les aliments, les plats ou les boissons consommés pendant les fêtes, beaucoup sont faibles en glucides et possèdent des qualités gustatives et nutrionnelles reconnues.
Nombre d'aliments et recettes traditionnels des repas de fin d'année offrent de réelles qualités nutritionnelles.
Pendant les fêtes, le traitement du diabète doit s'adapter car le contexte n'est pas habituel : efforts physiques (danse, jeux...), alcool, excès alimentaires répétés (parfois sur plusieurs jours), ho
On a beau faire attention, les lendemains de fêtes (que l'on soit diabétique ou non) peuvent être difficiles. Comment prendre son traitement du diabète après un repas copieux ?


Saumon en papillote 

Saumon en papillote
Ingrédients 

Nb de personnes : 6 

  • 2 oignons coupés en demi-lunes
  • Huile d'olive
  • 1 cuillère à café de marjolaine séchée
  • 2 citrons, coupés en rondelles
  • 5 pousses de badiane (ou anis étoilé)
  • 7,5 cl d'eau
  • 1 filet de saumon frais, environ 700 g
  • Sel et poivre

  • Méthode de préparation
    Préparation : 20minutes  ›  Cuisson : 40minutes  ›  Prêt en :1heure 

    1. Dans une poêle, faire revenir les oignons avec un filet d'huile d'olive, laisser cuire 10 minutes à feu doux, puis ajouter la marjolaine. Saler, mélanger et réserver.
    2. Faire frire les rondelles de citron sur feu vif, jusqu'à ce qu'ils brunissent, environ 3 minutes. Ajouter la badiane et l'eau puis porter à ébullition. Retirer du feu.
    3. Préchauffer le four à 190°C (thermostat 6/7). Couvrir un plat avec du papier aluminium. Répartir les oignons sur le papier aluminium, mettre le saumon par-dessus et le frotter avec du sel et du poivre. Recouvrir de citrons et de badiane, avant de refermer la papillote soigneusement. Faire cuire la papillote au four pendant 35 à 40 minutes.

  • C’est encore plus facile en vidéo !






http://www.afd.asso.fr/diabete-et/repas-de-fetes
http://allrecipes.fr/recettes/tag-4052/recette-noel-diabetique.aspx

Petits conseils pour profiter des repas de fête

Les fêtes de fin d’année approchent à petits pas et déjà les doutes apparaissent pour nombreux d’entre nous qui s’efforcent à surveiller leur poids et leur diabète:
Que faire ? Se priver de tout, pour ne surtout pas gâcher les efforts faits pendant l’été ou au contraire, profiter au maximum et on verra plus tard…

Voici quelques astuces pour profiter de tout, mais avec modération !

  • Prenez une part de chaque plat, sans se servir une seconde fois
  • Modérez votre consommation d’alcool (choisir soit l’apéritif, soit le verre de vin)
  • (Rappelons qu’il ne faut pas le consommer à jeun, afin d’éviter les hypoglycémies)
  • Méfiez-vous des sauces qui peuvent accompagner les crustacés, la viande ou le poisson, il faut le limiter car elles sont souvent très riches en graisses
  • Contrairement à ce que l’on pourrait penser, repas de fête ne rime pas forcément avec repas riche en glucides. En effet, au cours de ces repas les glucides sont essentiellement présents dans les toasts qui accompagnent le foie gras ou le saumon, et dans les desserts. Il y a généralement peu ou pas de féculents avec le plat principal. Si vous êtes traités à l’insuline, pensez à compenser le manque de féculents par du pain, ou alors diminuez éventuellement votre dose d’insuline.
Et n’oubliez pas que l’équilibre alimentaire ne se fait pas sur un seul repas, mais s’établit tout au long de la semaine.
Composition nutritionnelle de quelques aliments consommés plus particulièrement lors des fêtes.
Aliment
Quantité
Kcal
Prot.
Graisses
Glucides
Foie gras
40 g (une tranche)
182
4
18
1
Saumon fumé
40 g (une tranche)
90
9
6
0
Huîtres
12 pièces
115
14
3
8
Dinde farcie
150 g




Marrons
50 g (4 pièces)
93
1
1
20
Bûche glacée
150 g (1 tranche)
188
4
8
25
Champagne brut
1 coupe
80
0
0
0

Idées d’amuse-gueule pauvres en calories

  • Bâtonnets de crudités (carottes, radis, chou-fleur, concombre, champignons…) accompagnés de sauces à base de fromage blanc
  • Dés de jambon, de fromage, de pastèque. de melon, de surimi, des tomates cerises et des olives piqués en boule (p.ex. demi melon ou demie boule en styropore recouverte de papier aluminium)
  • Mini-brochettes de melon et jambon fumé ou viande des grisons (Büntnerfleisch) ou de crevettes et dés de pamplemousse
  • Feuilles d’endives (chicons) tartinées de fromage aux fines herbes ou fromage de chèvre
  • Mini-rouleaux de jambon cuit au fromage frais ou aux asperges
  • Mini-toasts au saumon fumé, tomates et œufs durs, fromage frais aux herbes…
Pour le plaisir des yeux, soyez créatifs et jouez sur la présentation.

Lu dans Equilibre 235 et 236 et adapté par Sylvie Paquet

http://www.ald.lu/fr/articles/dietetique/petits-conseils-pour-profiter-des-repas-de-fete/