Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

mercredi 24 avril 2013

Risque de diabète gestationnel : qu’apporte le dosage de la RBP4 ?

Publié le 17/04/2013


Le diabète gestationnel (DG) complique environ 5 à 10 % des grossesses et a des  conséquences délétères pour la mère et pour l’enfant. Identifier les femmes à risque de DG pourrait permettre d’intervenir précocement pour éviter cette évolution
Une équipe étatsunienne a examiné, à cet égard, l’intérêt du dosage de la Retinol Binding Protein 4 (RBP4). Cette adipokine, exprimée à un haut niveau dans le tissu adipeux,  a en effet été récemment reconnue comme liée à l’obésité et ses comorbidités dont l’insulinorésistance et le diabète de type 2. 
Leur étude a porté sur un échantillon des femmes composant la cohorte Omega, destinée à l’analyse de l’influence du mode de vie sur le déroulement de la grossesse.  Cent soixante-treize patientes avec diabète gestationnel et 187 femmes contrôles ont été incluses et le dosage de la RBP4 sérique a été réalisé précocement,  à 16 semaines de grossesse en moyenne.
Le taux de la RBP4 était significativement plus élevé pour les femmes avec DG par rapport à celui mesuré chez les témoins (47,1 vs 41,1 µ/ml ; p <0,05). Il a pu être calculé que les participantes dont le taux de RBP4 se situait dans le quartile le plus élevé avait un risque multiplié par 1,89 d’avoir un diabète gestationnel par rapport aux femmes dont le taux se rangeait dans le quartile inférieur (intervalle de confiance à 95 % [IC] : 1,05-3,43). Cependant après ajustement pour différents facteurs (en particulier âge maternel et ethnie), cette association n’était plus statistiquement significative (Odds ratio ajusté [ORa] : 1,54 ; IC : 0,82-2,90). Une stratification en fonction de l’âge maternel a toutefois montré que pour  les femmes d’au moins 35 ans avec un taux de RBP4 élevé (≥38,3 µ/ml  en médiane), le risque de DG était multiplié par 2,31 par rapport à celles de moins de 35 ans ayant un taux de RBP4 bas <38,3 µ/ml (ORa : 2,31 ; IC : 1,26-4,31).
Au total, selon cette étude,  l’apport du dosage de la RBP4  dans la détermination  du risque de DG s’avère plutôt modeste sauf peut-être dans le groupe des femmes enceintes les plus âgées.


Dr Marie-Line Barbet

Abetew DF et coll. : Association of retinol binding protein 4 with risk of gestational diabetes. Diabetes Res Clin Pract., 2013; 99 : 48-53. doi: 10.1016/j.diabres.2012.10.023.