SYMPTOMES

LES PREMIERS SYMTOMES DU DIABETE


Bien qu'il existe trois différents types de diabète, la première série de symptômes à vivre sont généralement ceux d'hyperglycémie ou d'un excès de sucre dans le sang (glucose), et c'est le premier indicateur quelque chose n'est pas tout à fait raison.

Les symptômes de l'hyperglycémie peuvent inclure une vision floue, fatigue, augmentation de la soif et l'appétit et augmentation de la miction.

Dans un Type 1 diabétique, l'apparition de l'hyperglycémie peut être assez abrupte en raison fait que le pancréas n'est pas produisant de l'insuline du tout, ou presque pas l'insuline du tout. Cela signifie qu'il n'y a absolument aucun débouché pour le glucose, comme les niveaux juste construire et construire rapidement. Le diabète de type 1 est extrêmement dangereux et peut entraîner la mort. Il est utilisé qui sera appelée diabète juvénile, car elle affecte habituellement seulement les jeunes et aucun symptôme ne doit pas être ignoré et médecins devraient être consultées immédiatement comme une question d'urgence.

Pour les diabétiques de Type 2, hyperglycémie peut prendre beaucoup de temps pour mettre au point les symptômes peuvent être sentis et remarqués. Beaucoup de gens passent par toute leur vie ignorent qu'ils ont le diabète de Type 2 et prennent plusieurs symptômes comme étant simplement des signes du vieillissement, en particulier puisque le diabète de Type 2 affecte généralement le milieu âgés adultes, d'où son ancien nom de diabète adulte. Assez de ces dernières années, en raison du nombre d'enfants de développer le diabète de Type 2 en raison de la mauvaise alimentation et l'obésité (le premier les causes du diabète de Type 2), le nom devenue simplement le diabète de Type 2.
Living-With-Diabetes-Signs-and-symptoms-Of-Diabetes-1310.jpg
Les symptômes de l'hyperglycémie dans le diabète de Type 2 peuvent être extrêmement subtiles, beaucoup de gens ignorent totalement qu'ils ont le diabète du tout. Le diabète de type 2 est causé par l'un des deux facteurs, le premier facteur étant un manque de production d'insuline dans le pancréas, le second étant un phénomène appelé « résistance à l'insuline ». C'est où le corps commence à rejeter l'admission de l'insuline, qui transporte le glucose. Par conséquent, corps d'une personne non seulement devient affamée de glucose comme carburant, mais commence à s'accumuler le glucose dans le sang, ce qui n'a maintenant aucune prise. Le corps peut tenter de vider certains du glucose hors du corps par l'urine.

Diabète gestationnel peut-être la forme plus difficile du diabète à détecter car les symptômes sont si semblables à une grossesse ordinaire, qu'il peut être presque impossible de faire la différence. Par exemple, fatigue, augmentation de l'appétit et soif et augmentation de la miction.

Le diabète gestationnel est généralement une forme temporaire de diabète qui disparaît peu de temps après la grossesse, même si elle peut laisser de la mère et l'enfant susceptibles de développer diabète de Type 2 permanent dans l'avenir.

---------------------------------------------------------------------------------


INTRODUCTION




Les symptômes du diabète peuvent varier d'une personne à personne. Parfois il arrive que certains patients ne presentent aucun symptômes.

Mais il y a des signes à repérer : plaintes de fatigue, d’une mauvaise vue, d’une sensation de bouche sèche, d’uriner souvent, d’avoir davantage faim ou soif, ou d’avoir des picotements dans les pieds, d’infections qui guérissent mal ou de démangeaisons au niveau des organes génitaux.


LES SYMPTÔMES DE TYPE DE DIABÈTE 1


La maladie commence souvent soudainement. Souvent les enfants ou les jeunes adultes sont attaqués par la maladie. Le manque d'insuline provoque une plus grande quantité de sucre dans le sang . Les premiers symptômes de la maladie sont :



Augmentation de la production d'urine 3 a 4 litres par jour(polyurie)

Déshydratation (manque d'eau dans le corps( ou de l'organisme))

Une soif excessive en conséquence d'augmentation d'urine(polydipsie)

Une bouche seche

Une faim insatiable

Sentiment d'extrêmement fatigue et de faiblesse(asthénie)

La perte de poids, même quand on mange bien

Vision troublee

Une irritabilite soudaine

Des vomissements ou la nausee



A long terme, le diabète de type 1 peuvent gravement endommager les vaisseaux sanguins dans les organes vitaux. Cela peut en outre causer des dommages au coeur, les yeux, les reins ou d'autres organes.

Des zones spéciales dans le pancréas, les îlots de Langerhans, produit une hormone appelée insuline. Cette hormone est une protéine de petite taille. L'insuline stimule les cellules musculaires et autres cellules du corps à absorber le glucose du sang et de convertir le glucose en glycogène, (un type d'amidon),  puis à stocker le glycogène.En fonction de leur besoin les cellules du corps convertissent le glycogène en glucose et l'utilisent comme combustible. De cette façon, l'insuline maintient normalement le niveau de glucose dans le sang .

En cas du diabète de type 2, les cellules dans le corps ne réagit pas correctement par la stimulation de l'insuline. Par conséquent, elles ne prennent pas assez de glucose dans le sang pour le stocker ou de les utiliser comme source d'énergie. Cet état est appelé résistance à l'insuline.

Donc la quantité de glucose dans le sang augmente . Aussi la production d'insuline peut augmenter pour réguler en diminuer le niveau de glucose dans le sang. Si la maladie persiste pendant de nombreuses années, la production d'insuline peut etre insuffissante pour reduire la glycemie de sorte qu'elle entraîne une diminution progressive d'insuline sécrétée.








LES SYMPTOMES DE DIABETE DE TYPE  2



Le diabète de type 2 est la forme la plus commune de diabète. En fait 10 fois plus fréquente que le diabète de type 1 où la production d'insuline est réduite ou arrêtée. La maladie apparaît généralement après l'âge de 40 ans. Mais, le sucre et la graisse consommes aujourd'hui dans le monde entraîne également l'apparition de la maladie chez des personnes jeunes . Les symptômes de diabète de type 2 sont progressifs.

Les symptômes sont les suivants:

Les symptômes sont les mêmes que pour le diabète de type 1.

Une soif intense
Une Fatigue, somnolence
Une faim exagérée
Amaigrissement
Une vision embrouillée
Cicatrisation lente
Des picotements aux doigts ou aux pieds
Une infection des organes génitaux
Augmentation du volume des urines
Un changement de caractère

Dans bien des cas, les symptômes sont tellement mineurs qu’ils passent inaperçus pendant plusieurs années.Mais, a long terme, la maladie peut causer l'athérosclérose avec un rétrécissement des vaisseaux sanguins, les maladies cardiaques et d'AVC(Accident vasculaire cérébral).
La plupart des personnes atteintes sont asymptomatiques. C’est une maladie qui ne se voit pas.
Il faut savoir que 50% des patients nouvellement diagnostiqués souffrent déjà de complications au moment du diagnostic.
Mais il y a des signes à repérer : plaintes de fatigue, d’une mauvaise vue, d’une sensation de bouche sèche, d’uriner souvent, d’avoir davantage faim ou soif, ou d’avoir des picotements dans les pieds, d’infections qui guérissent mal ou de démangeaisons au niveau des organes génitaux.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------


La rétinopathie diabétique

De nombreuses maladies peuvent affecter la rétine : l’hypertension artérielle, qui entraîne une souffrance de l’artèrerétinienne et donne des signes caractéristiques à l’examen du fond d’oeil, mais également certaines leucémies, des complications hypertensives de la grossesse, ou encore des maladies rares des artères comme la maladie de Takayashu.
Mais le grand pourvoyeur de maladies de la rétine et de cécité est le diabète : l’on estime que 1 % de la population mondiale est atteint de diabète, et parmi ces patients, près de la moitié présentent une rétinopathie diabétique. La maladie des vaisseaux, touchant la rétine, mais aussi le coeur ou le rein, affecte presque tous les diabétiques après vingt ans d’évolution, et ce d’autant plus vite qu’ils sont mal soignés.
COMPRENDRE
La lésion de base de la rétinopathie est une lésion vasculaire appelée micro-angiopathie, qui provoque une obstruction des petits vaisseaux (les capillaires). Cette lésion entraîne peu à peu une dégénérescence de la paroi vasculaire, provoquant à la longue des dilatations (anévrismes), des oedèmes et une insuffisance d’irrigation.
À long terme, en l’absence d’un traitement, ou si celui-ci est mal conduit, la rétinopathie mène invariablement à la cécité. Et il est probable qu’en même temps la maladie vasculaire diabétique aura aussi touché le rein et le coeur, suscitant une insuffisance rénale chronique et une insuffisance coronarienne.
RECONNAÎTRE
Étant donné le risque de cécité, il est important de faire des examens de contrôle de la vue tous les deux ans, dès que le diagnostic de diabète a été posé, et quel que soit le type de diabète.
UN CONTRÔLE RÉGULIER
La diminution de l’acuité est constante, quand la maladie a atteint un stade évolué. En effet, les lésions vasculaires peuvent être importantes sans baisse de la vue. Il est donc important de faire des examens de la rétine elle-même, qui comprendront, un examen du fond d’oeil et une angiographie à la fluorescéine. Cette dernière est un examen important, qu’il faut réaliser régulièrement pour détecter des lésions microscopiques ; l’examen lui-même consiste à injecter le produit opaque (la fluorescéïne) dans une veine du pli du coude, puis à faire des radiographies toutes les secondes après l’injection ; il photographie les artères et permet de repérer les lésions ischémiques.
L’ensemble de ces examens révèle les lésions évolutives.
LES DEGRÉS DE GRAVITÉ
Les lésions évolutives, dans l’ordre de gravité, sont les suivantes :
  • la rétinopathie débutante : zones d’ischémie limitées, quelques capillaires dilatés, visibles seulement à l’angiographie ; l’équilibrage du diabète permet souvent de réduire ces lésions ou de stabiliser leur évolution;
  • la rétinopathie oedémateuse : les parois des capillaires sont atteintes, et l’on observe des micro-anévrismes, des dépôts de lipides en dehors des artères, un oedème de la rétine ; les autres signes sont une hémorragie au niveau de la rétine et une dilatation des veines;
  • la rétinopathie ischémique : c’est le dernier stade d’évolution, avec des zones entières de rétine qui ne sont plus irriguées ; par la suite, apparaissent de nouveaux vaisseaux qui vont essayer de contourner les obstacles obstructifs : c’est la rétinopathie proliférante, signe de gravité.
En l’absence de traitement, la rétinopathie évolue vers des complications gravissimes, avec notamment des hémorragies du vitré, des décollements de rétine (voir plus loin), et l’oeil risque d’être progressivement envahi par des néovaisseaux, susceptibles de bloquer l’évacuation de l’humeur aqueuse.
TRAITER
Le traitement de la rétinopathie repose sur un équilibrage extrêmement rigoureux du diabète, afin de retarder ou de stabiliser le plus possible l’évolution des lésions.
Au stade de rétinopathie débutante, le traitement médical est souvent suffisant. Mais la rétinopathie ischémique atteinte, il faut employer des moyens plus puissants. Le traitement le plus utilisé aujourd’hui est la photocoagulation au laser. Cette technique autorise à détruire les zones d’ischémie et les zones d’oedème, ce qui permet de cicatriser la lésion et d’empêcher l’apparition de nouveaux vaisseaux, comme dans tout phénomène inflammatoire.
Des techniques chirurgicales sont parfois utilisées, comme la cryoapplication – l’on détruit par le froid les zones qui ne peuvent pas être atteintes par le laser. La vitrectomie – qui consiste à enlever les hémorragies qui ont lieu dans le vitré -, ou l’endodiathermie, visant à coaguler les vaisseaux qui se développent à l’intérieur du vitré sont aussi utilisées.



Campagne itinérante de la rétinopathie diabétique : où effectuer un dépistage gratuit dans l'Yonne ?

La campagne itinérante de dépistage de la rétinopathie diabétique, première cause de cécité et de malvoyance en France, a débuté ce lundi 1...