Articles

Affichage des articles du octobre, 2012

Diabète en Algérie : 10 % de la population souffre de cette pathologie

Image
PUBLIE LE : 04-10-2012 | 0:00
Le président de l'association des diabétiques de la wilaya d'Alger a appelé à ce que ces personnes doivent disposer d'un numéro de Sécurité sociale ou d'une carte de gratuité des médicaments.

Le président de l'association des diabétiques de la wilaya d'Alger a appelé à ce que ces personnes doivent disposer d'un numéro de Sécurité sociale ou d'une carte de gratuité des médicaments. « 10% de la population est atteinte de diabète, et de nombreux diabétiques ne sont pas inscrits à la Caisse nationale d'assurance sociale (CNAS). » C’est ce qu’a tenu a expliqué hier, à Alger, M. Ouhada Faycal président de l'Association des diabétiques de la wilaya d'Alger lors de sa rencontre avec  le Pr  Morsi Arab, représentant de la fédération internationale du diabète pour la région du moyen Orient et Afrique du nord. Lors de son intervention, M. Ouhada a indiqué que « le taux des malades en Algérie, ne cesse d’augmenter, ce qui néc…

Faut-il dépister le diabète de type 2 à grande échelle ?

Image
(AFP) - Dépister à grande échelle le diabète de type 2 n'aurait pas d'impact significatif sur le taux de mortalité, selon une étude britannique, dont les limites ont été soulignées par un diabétologue français. Le diabète de type 2 touche 350 millions de personnes à travers le monde. Selon les auteurs de l'étude, publiée jeudi par la revue médicale britannique Lancet, les taux de mortalité observés chez quelque 20. 000 patients britanniques suivis pendant près de 10 ans étaient similaires, toutes causes confondues (diabète, maladies cardiovasculaires, cancer, etc), qu'ils aient été ou non dépistés.
Agés de 40 à 69 ans, les patients présentaient tous des risques de diabète de type 2 (le diabète le plus courant) et avaient été répartis en trois groupes : un groupe témoin non dépisté, un groupe dépisté ayant fait l'objet d'un traitement de routine, et un autre groupe dépisté et traité de manière intensive. Bien qu'il existe "des arguments forts en faveur…

Diabète : des outils pour une meilleure qualité de vie

Image
Près de 3 millions de Français souffrent de diabète. « Parmi eux, nous comptons plus de 600.000 patients traités par insuline », explique le Dr Nabil Assad, diabétologue à Paris. Pour les aider à gérer leur maladie, ils disposent aujourd’hui d’outils toujours plus pratiques et efficaces qui leur permettent de surveiller eux-mêmes leur glycémie.
Ces patients, en effet, doivent en permanence veiller à la régularité de leur glycémie. A raison de une à quatre mesures par jour. « Nous leur apprenons à opérer eux-mêmes cette surveillance. Ils disposent d’outils pour évaluer leur glycémie, et ensuite ajuster la posologie de l’insuline en fonction des valeurs de glycémie obtenues. Les patients ont aujourd’hui à disposition du matériel de plus en plus performant, qui leur permet de gérer leur maladie au quotidien : un lecteur de glycémie, des bandelettes, un stylo-injecteur et un carnet d’auto-surveillance ».
Grâce à l’éducation thérapeutique, les diabétiques peuvent désormais prendre en main…

Des traitements individualisés pour le diabète

Les Associations américaine et européenne du diabète proposent de nouvelles idées dans les traitements du diabète. Les Associations américaine et européenne du diabète proposent de nouvelles idées dans les traitements que reçoivent les gens atteints de diabète, selon nlm.nih.gov. En effet, les spécialistes pensent de plus en plus qu'il serait préférable que les patients participent au développement de la stratégie des traitements qui leur sont offerts. Ainsi, les gens atteints de diabète (de type 2, par exemple) pourraient obtenir des soins individualisés, plus précis, qui répondraient mieux aux caractéristiques de chacun. La nouvelle position des chercheurs est claire : les patients doivent participer. Les choix de traitement peuvent varier selon les besoins, les buts fixés (pour le contrôle du sucre dans le sang, entre autres) et les préférences des patients. Les avis des médecins peuvent également varier. Voilà autant de facteurs qui peuvent influencer plusieurs décisions impo…

Santé : Des mesures appropriées pour lutter contre le diabète

Mardi 11 septembre 2012 Le diabète est une maladie chronique caractérisée par  un excès de sucre dans le sang appelé hyperglycémie. En République démocratique du Congo et même dans plusieurs pays du monde, beaucoup de gens sont encore ignorant de la réalité de cette maladie, de son traitement ainsi que de ses conséquences.
En RDC, l'ignorance est telle que la personne elle-même ne se rend pas compte de l'existence de cette maladie et dans des centres de santé ou petits dispensaires, il est enregistré beaucoup de cas de décès dû à cette ignorance. Cela s'explique par le fait que prélever le taux du sucre ou la glycémie chez les patients, ce qui entraîne la mort. Il existe deux types de diabète ; le type 1 et le type 2. Le diabète type 1 est dû à l'arrêt de la production de l'hormone " insuline " par le pancréas, cette hormone fait entrer le sucre du sang dans les cellules de l'organisme pour assurer leurs besoins énergétiques. En l'absence d'insu…

LE PIED DU DIABÉTIQUE EXPLIQUÉ EN BD

Image
Chez certains diabétiques, le pied est une partie du corps fragile qui mérite une très grande attention. Afin d’inciter les patients à une surveillance quotidienne de leurs pieds et à des soins appropriés pour éviter une ulcérationgrave, les laboratoires Roche ont conçu une BD. Le dessin représente « un moyen de communication moderne, particulièrement adapté pour transmettre des messages concrets de manière simple, claire et de dédramatiser ».
Le diabétique risque des ulcérations plantaires gravesUne BD sur le pied du diabétiqueQuels sont les conseils à divulguer aux diabétiques ?Où se procurer gratuitement la BD « le pied diabétique » ? Le diabétique risque des ulcérations plantaires graves Concrètement, 15 % des patients diabétiques présenteront une ulcération du pied au cours de leur vie. Dans le monde, uneamputation des membres inférieurs est réalisée toutes les 30 secondes chez unpatient diabétique. L’hyperglycémie favorise les complications neurologiques artérielleset infectieuses.…

Diabète: La population appelée à prendre des précautions

Santé - Face à la menace du diabète, la population appelée à prendre des précautions - Le diabète figure parmi les maladies qui endeuillent les familles, notamment en République démocratique du Congo. Et pour faire face à cette maladie, des spécialistes préconisent des précautions pour éradiquer le mal. Depuis quelque temps, les populations congolaises font face à de multiples maladies mortelles dont le diabète. Certains malades succombent après avoir été rongé par cette pathologie, faute d'information. Compte tenu de toutes ces réalités, des spécialistes de la médecine proposent à ce que les populations prennent des précautions.

Tous les médecins interrogés à ce sujet sont unanimes quant au dépistage volontaire qui doit être préalablement fait, étant donné que tout être vivant est un malade qui s'ignore.
En République démocratique du Congo comme dans plusieurs pays d'Afrique, le diabète figure parmi les maladies qui endeuillent de nombreuses familles, parfois faute de préal…

La cannelle : une alliée contre le diabète

Image
En cas de diabète de type 2, des remèdes naturels permettent de stabiliser le taux de glycémie. Parmi eux, la cannelle, qui réduit la glycémie postprandiale (après les repas). Cela peut paraître paradoxal, puisque la cannelle est souvent intégrée dans la préparation des desserts : pomme au four, biscuit, cake, pain d'épices. Un puissant antioxydant
L'espèce la plus connue et la plus cultivée dans le monde est la cannelle de Ceylan ou Cinnamomum Zeylanicum (ou Cinnamomum verum, du nom de l'arbre dont elle est extraite). Son principe actif, le MHCP ou chalcone methylhydroxy polymère, est présent dans l'écorce. Il s'agit d'un flavonoïde, un puissant antioxydant.

Sous quelle forme ?

Le principe actif de la cannelle résiste à la chaleur. Vous pouvez donc la consommer en infusion : plonger un bâtonnet de cannelle dans de l'eau chaude ou ajouter quelques gouttes d'extrait naturel de cannelle à votre tisane, à vos boissons, desserts, salades de fruits, jus de frui…

Diabète : comment éviter les complications

Image
Par Martine Lochouarn - le 02/10/2012
Maladie sans symptômes, le diabète de type 2 peut rester longtemps ignoré : 30 % sont découverts trop tard. Le diagnostic précoce est donc essentiel.

L'infarctus du myocarde survient, dans 30 % des cas, chez un diabétique de type 2. Première cause de cécité chez l'adulte, ce type de diabète est aussi responsable de 40 % des nouveaux dialysés rénaux et de 8000 amputations par an. L'éducation des patients a progressé, la panoplie de médicaments s'est enrichie, mais l'adoption au long cours d'un nouveau mode de vie et d'un traitement pour éviter ou freiner ces complications reste parfois difficile. Selon une récente étude française, sur 3.637 diabétiques sous médicament ou insuline, 39 % suivent parfaitement leur traitement, 49 % à peu près, et 12 % plutôt mal. Raison de plus pour éviter au maximum ces complications. Maladie sans symptômes, le diabète de type 2 peut rester longtemps ignoré: 30 % sont découverts tard, par un…

Johnson & Johnson: du nouveau dans le diabète de type 2.

Cercle Finance| Publié le 02/10/2012 à 14:33 | Mise à jour le 02/10/2012 à 14:33 

Janssen Research & Development, une filiale de Johnson & Johnson, a annoncé mardi que le canagliflozin, un médicament expérimental contre le diabète, avait permis de réduire significativement le taux de glucose en traitement d'appoint lors de tests cliniques.

L'étude de phase III, d'une durée de 18 semaines, portait sur 1718 patients atteints du type 2 de la maladie, présentant un plus grand risque d'incident cardiovasculaire.

Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès chez les patients souffrant de diabète de plus de 2, avec plus de 50% des décès.

Ces données ont été présentées à l'occasion du 48ème congrès européen de l'association sur l'étude du diabète.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

La rétinopathie diabétique en ligne de mire

Image
Par Martine Lochouarn - le 02/10/2012

Un diabétique diagnostiqué réclame un suivi ophtalmologique attentif. Avec une prévalence de l'ordre de 30 %, la rétinopathie diabétique est une des complications les plus fréquentes du diabète. «Ses premiers signes apparaissent après sept à huit ans d'hyperglycémie chronique. Mais c'est une maladie insidieuse car totalement asymptomatique jusqu'aux complications, avec en cas d'hémorragie massive un risque de perte partielle ou totale de la vision», souligne le Pr Pascale Massin, ophtalmologue (hôpital Lariboisière, Paris). La rétinopathie diabétique est due à l'hyperglycémie chronique, qui induit, par des modifications biochimiques, des ­anomalies de structure des capillaires rétiniens. «Ils se bouchent un peu partout. Ces micro-occlusions de plus en plus nombreuses vont confluer et des zones entières de la rétine ne seront plus correctement vascularisées, explique le médecin. En réaction, la rétine produit des facteurs de…

DIABÈTE: Le manque de sommeil chez l’ado responsable d'insulinorésistance

Image
Mieux dormir pourrait contribuer à réduire le risque de diabète chez les jeunes selon cette étude de l'Université de Pittsburgh qui suggère que l'augmentation de la quantité de sommeil peut améliorer la résistance à l'insuline et donc prévenir l'apparition du diabète. Des conclusions publiées dans l’édition d’octobre de la revue Sleep, cohérentes avec celles d’autres études sur l’adulte, qui montrent que le manque de sommeil est facteur de troubles métaboliques. Des niveaux élevés de résistance à l'insuline conduisent à l'apparition du diabète, rappelle l'auteur principal, le Pr Karen Matthews, du service Psychiatrie de l'Université de Pittsburgh. « Nous constatons que si les adolescents qui dorment six heures par nuit, avaient une heure de sommeil en plus,  ils amélioreraient leur résistance à l'insuline de 9% ». L'étude a suivi la durée du sommeil et les niveaux de résistance à l'insuline de 245 élèves du secondaire en bonne santé. Les parti…

Le traitement intensif et la pompe à insuline Formule rêvée de gestion de la glycémie ou cauchemar métabolique

Image
par Patty Colombe, RN


Le visage du diabète a changé beaucoup et souvent au fil des années. Au tout début, le diabète était considéré comme une maladie dévastatrice qui ravageait l’organisme, affectait les enfants et les jeunes adultes et les amenait à littéralement dépérir et mourir de faim. Avec le temps, on a découvert une affection semblable chez les adultes qui, elle aussi, ravageait l’organisme, mais à vitesse considérablement plus lente. Dans les premières années de ma carrière d’infirmière, peu d’adultes plus âgés étaient soumis au dépistage de l’hyperglycémie. On ne semblait pas très bien comprendre le diabète de type 1, et encore moins le diabète de type 2. Au cours des dix dernières années, il y a eu beaucoup d’innovation au niveau de la recherche, du dépistage, de l’éducation et de la gestion des deux types de diabète. La plus grande percée pour les équipes de traitement de première ligne est probablement l’étude DCCT portant sur la surveillance et les complications du dia…