vendredi 31 octobre 2014

Où et comment se faire dépister du diabète ?

Le dépistage du diabète est d’autant plus indispensable que la maladie peut évoluer sans symptômes pendant des années. Aussi le dépistage du diabète est-il indispensable. Explications.



« 20 millions de glycémies sont réalisées en France chaque année, ce qui signifie qu’un Français sur trois est dépisté chaque année. Les associations militent pour un meilleur dépistage, afin d’identifier les diabétiques cachés », explique le PrJean-Jacques Altman, chef du service diabétologie de l’hôpital européen Georges Pompidou.
Où se faire dépister ?
Le dépistage du diabète consiste en une simple prise de sang au laboratoire, le matin à jeun (il ne faut pas avoir mangé pendant les 8 heures précédentes mais on peut boire un peu d’eau avant le test).Si le résultat est positif, une 2ème glycémie est faite pour confirmer le diagnostic. Si le résultat est négatif, le test sera refait tous les ans chez les personnes hyperglycémiques modérées à jeun et tous les 3 ans chez les autres.
Comment ça marche?
On dose le taux de sucre dans le sang (la glycémie). Une glycémie normale est inférieure à 1,10 g/l à jeun. On parle de diabète si on trouve à deux reprises une glycémie atteignant ou dépassant 1,26 g/l. Entre ces deux valeurs, il s’agit d’hyperglycémie modérée à jeun, à surveiller de près car elle évolue fréquemment vers un diabète au fil des années. Une autre façon de dépister le diabète consiste à rechercher un excès de sucre dans l’urine, en y trempant une bandelette réactive : il s’agit de la glycosurie. Cette technique est plus simple à mettre en oeuvre (pas besoin d’aller au laboratoire) et souvent utilisée en médecine du travail ou médecine scolaire, mais elle est moins précise. 
Qui doit se faire dépister du diabète ?
Le dépistage doit être ciblé sur la population à risque. En France, la recommandation officielle est de dépister les personnes de plus de 45 ans qui présentent un facteur de risque pour le diabète. Ces facteurs sont les suivants : avoir plus de 45 ans, être en surpoids (c’est surtout le tour de taille qui est un bon indice : il ne devrait pas dépasser 80 cm chez la femme) ; avoir des antécédents de diabète de type 2 chez des parents ou des frères ; avoir des antécédents d’hyperglycémie modérée à jeun ou d’intolérance au glucose ; avoir de l’hypertension artérielle ou du cholestérol.
A quelle fréquence ?
Le dépistage du diabète doit être réalisé tous les ans au labo s’il existe une hyperglycémie modérée à jeun ou une intolérance au glucose. Dans les autres cas, un dépistage tous les 3 ans suffira.
 Et si on est diabétique ?
Si le diagnostic de diabète est établi, pour ne pas refaire de prises de sang trop souvent, le médecin prescrit un lecteur de glycémie, à utiliser à la maison. Le principe : on pique le bout d’un doigt pour obtenir une gouttelette de sang, que l’on dépose sur une bandelette réactive placée dans un lecteur de glycémie et on obtient le résultat en quelques secondes.
A lire : « Le grand livre du diabète », Pr Jean-Jacques Altman, Dr Roxane Ducloux et Dr Laurence Lévy-Dutel, éditions Eyrolles.

http://www.magazine-avantages.fr/,ou-et-comment-se-faire-depister-du-diabete,181057.asp