Rechercher dans ce blog

Translate

vendredi 16 décembre 2016

Les maladies chroniques touchent 10 millions de Français



Jamais le nombre de personnes en affection longue durée (ALD) n'a été aussi élevé en France. Près de 16% de la population sont pris en charge à 100% par l'assurance maladie obligatoire pour les soins en lien avec leur pathologie. Etat des lieux.



La part de la population atteinte par les maladies chroniques ne cesse d'augmenter. En 2015, la France comptait 10 millions de personnes prises en charge pour affection longue durée (ALD), indique l'assurance maladie, qui vient de publier des données sur le sujet. En d'autres termes, 16,6% de nos concitoyens sont atteints de diabète, d'insuffisance cardiaque, de maladie d'Alzheimer, de tumeurs malignes et autres AVC.
Pour la seule année 2015, rapportent Les Echos, "1,4 million de nouveaux cas ont rejoint le dispositif qui donne droit à une prise en charge à 100% par la Sécurité sociale, au tiers payant chez les médecins libéraux et à l'exonération du ticket modérateur à l'hôpital".
Parmi ces malades, certains souffrent de plusieurs affections, c'est pourquoi on compte une moyenne de 1,3 ALD par bénéficiaire. Et un tiers vivent sous ce régime depuis dix ans et plus.
En dépit des décès et, parfois, des guérisons, cette population s'accroît à un rythme moyen de 200.000 nouveaux cas nets par an.
Entre 2005 et 2012, les effectifs ont évolué de 4,9% par an. Puis de 2,7% par an entre 2012 et 2014.
Une inflation que l'on peut attribuer à l'allongement de l'espérance de vie et à la croissance de la population. L'âge moyen des personnes en ALD a en effet augmenté : en 2015, il était de 63 ans. "Les trois-quarts des nonagénaires sont en ALD. Pour les septuagénaires entre 75 et 79 ans, la prévalence est de 60% chez les hommes, et de 46% chez les femmes", détaillent Les Echos.
Pour ce qui est de la répartition par pathologie, ajoute le quotidien, "les maladies cardio-neuro-vasculaires (maladie coronaire, insuffisance cardiaque, troubles du rythme, cardiopathies, arthériopathies, AVC, hypertension artérielle sévères) touchaient 3,3 millions de personnes" en 2014. Elles représentaient 35% des exonérations de frais de soins. Le diabète impactait de son côté 2,4 millions de personnes (25%), suivi par les tumeurs malignes (2 millions d'individus) et les affections psychiatriques de longue durée (1,2 million).
Quant au coût de ces maladies pour les finances sociales, "la dynamique des dépenses ALD reste le principal facteur de hausse des dépenses d'assurance maladie, observent Les Echos. Le coût des maladies cardio-neuro-vasculaires s'est élevé à 16 milliards d'euros en 2014, tout comme les soins psychiatriques. Pour leur part, les cancers représentent de 13,5 milliards d'euros et le diabète 8 milliards.
https://www.mutualite.fr/actualites/maladies-chroniques-touchent-10-millions-de-francais/