Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

mercredi 1 octobre 2014

Santé – 90% des diabétiques présentent des cas compliqués

01.10.2014 | 8:29 
Des membres d’ l’Association malgache contre le diabète et l’Association des médecins des ministères.

L’association malgache contre le diabète (Amadia) a réitéré son appel au secours, face à l’augmentation incessante du nombre de patients atteints du diabète et ceux victimes de complication de cette maladie. « En 2013, l’Amadia a enregistré vingt cinq mille patients. Cette année, ce chiffre pourrait atteindre les vingt six mille. En moyenne, un millier deux cents nouveaux cas ont été recensés dans les douze centres de l’Amadia», a avancé Haja Ramamonjisoa,  coordonateur national de l’Amadia, hier, à l’Institut Médical de Madagascar, à Anosy.
Mais la situation qui inquiète Haja Ramamonjisoa, c’est l’importance du taux de cas de complication.
« 90% des diabétiques à Madagas­car ne sont connus que dans un stade compliqué. Le diabète est ainsi la première cause de l’amputation des pieds à Madagascar. Cette maladie entraine aussi la cécité, un problème cardiaque et une insuffisance rénale », a ajouté le coordonateur national de l’Amadia.
Les causes de cette situation déplorable semblent nombreuses. Mais, l’ignorance des patients était la principale raison avancée par Haja Ramamonjisoa. L’éloignement des centres de santé et parfois l’inexistence de personnel médical, constituent également des contraintes. Les demandes de prise en charge reçues par cette association s’empilent, alors que le traitement reste très lourd sur le plan financier. « Il faut débourser en moyenne Ar 100 000 par mois pour soigner un simple diabète. Cette dépense pourrait se multiplier par cinq, voir par dix, si la maladie se trouve au stade compliqué, entre autres, l’insuffisance rénale chronique », enchaîne le coordonateur national de l’Amadia.

Dépistage gratuit du diabète
L’Institut Médical de Madagascar (IMM), l’Asso­ciation malgache contre le diabète et l’Association des médecins des ministères, organiseront, durant deux jours, vendredi et samedi, une campagne de sensibilisation et de dépistage gratuit du diabète, dans le local de cet Institut à Anosy. Ce sont les agents de l’État qui seront les priorités dans cette campagne.
« Nous envisageons de dépister trois cent personnes durant ce dépistage gratuit. Mais les citoyens souhaitant connaître  leur état de santé peuvent également venir», a indiqué Hery Rakotovero, président directeur général de l’IMM.
L’unité mobile de prévention, de détection et de prise en charges des complications vasculaires pour vivre heureux avec le diabète ainsi que la rétinopathie diabétique, nouveaux équipements de l’Amadia, seront également mobilisés durant ces journées.
Vonjy Radasimalala
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/sante-90-des-diabetiques-presentent-des-cas-compliques-18428