jeudi 28 août 2014

« Ne laisse pas le diabète ralentir ta vie » - Justin Lafrance

Publié le 16 août 2014

Leo Gagnon

Un premier camp d'entraînement de Dstake à Brossard

Justin Lafrance dit que ses coéquipiers de hockey posent des questions en début de saison, mais tous sont confortables avec lui lorsqu'il doit se piquer et vérifier son taux de glycémie dans le sang.

SANTÉ. « Le diabète ne devrait rien t'empêcher de vivre », laisse savoir Justin Lafrance aux enfants qui pourraient un jour recevoir un tel diagnostic.

Âgé de seulement 16 ans, ce jeune ontarien originaire de Castelman, près d'Ottawa, était de passage à Brossard, la semaine dernière, pour participer à un camp d'entraînement DSkate destiné aux jeunes diabétiques de type 1.

« Au début, c'est certain, on se sent différent des autres, c'est épeurant. Je ne connaissais personne dans cet état, mais mes parents et les infirmières m'ont beaucoup aidé en me disant que c'était tout à fait normal et que je pourrais continuer à vivre ma vie », a dit celui qui n'avait que 8 ans lorsqu'il a commencé à ressentir les symptômes de cette maladie.
« Je me réveillais pendant la nuit, je buvais beaucoup et j'allais aux toilettes », a confié celui qui évolue aujourd'hui dans une équipe de hockey midget de son patelin.
Quelques minutes plus tôt, lui et une trentaine d'autres jeunes diabétiques du Québec, de l'Ontario, du Nouveau-Brunswick et même de Chicago écoutaient attentivement les réponses de l'attaquant vedette des Alouettes de Montréal, Scott Paxson, qui vit aussi avec le diabète depuis l'âge de 14 ans.
Lire aussi:
« J'aime bien sûr tous les sports. De voir Scott, c'est une inspiration pour nous. Parler avec nous pendant 40 minutes nous a aidés et j'ai appris beaucoup », a assuré Justin Lafrance en parlant du footballeur de 31 ans visiblement très en forme physiquement.
Sports et diabète
Donald et Nadine, venus de Chicoutimi avec leur fils Dylan de 11 ans, diagnostiqué à 7 ans, ne tarissaient pas d'éloges envers le camp d'entraînement qui allie le développement des jeunes au hockey, mais donne aussi beaucoup d'informations sur la façon de gérer le diabète et le sport.
« C'est très intéressant, je n'ai jamais vécu ça depuis qu'il a été diagnostiqué il y a 4 ans, avoir autant d'information disponible, avec des gens qui ont de l'expérience »,a expliqué Donald originaire de l'Alberta et contrôleur aérien à la base militaire de Bagotville.
Sa conjointe, Nadine Cormier, originaire des Îles-de-la-Madeleine, parle d'une expérience spéciale. « Un athlète olympique – Chris Jarvis – est venu leur parler, en plus du joueur des Alouettes, ça donne tellement confiance aux enfants, ils avaient tous le sourire », a-t-elle noté.
« Il devrait y avoir des camps comme ça dans toutes les provinces, a-t-elle ajouté. C'est rassurant de voir que nous ne sommes pas seuls à vivre tous les petits problèmes et inquiétudes, mais aussi de réaliser que les enfants peuvent vivre de très belles vies. »

http://www.rivesudexpress.ca/Sports/2014-08-16/article-3836361/%26laquo%3B-Ne-laisse-pas-le-diabete-ralentir-ta-vie-%26raquo%3B---Justin-Lafrance/1