Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

jeudi 28 août 2014

Le premier traitement du diabète devrait être une alimentation faible en glucides : 12 arguments



le 2 août 2014

La première approche de traitement du diabète de type 2 devrait être une alimentation faible en glucides, préconisent les auteurs d'une étude publiée dans la revue Nutrition. Pour les personnes atteintes du type 1, cette alimentation devrait être adoptée en conjonction avec l'insuline.
Les glucides, parfois appelés hydrates de carbone, sont l'un des trois principaux éléments macro-nutritifs qui fournissent l’énergie au corps. Les deux autres sont les graisses (lipides) et les protéines.
Les glucides simples se trouvent dans toutes les formes de sucre et les fruits; les glucides complexes se trouvent dans les féculents tels que les céréales (riz, pain, pâtes, pâtisserie…), les pommes de terre et les légumes secs (légumineuses). Les céréales raffinées telles que la farine blanche et le riz blanc contiennent surtout des glucides et peu de fibres.
Richard David Feinman du SUNY Downstate Medical Center à Birmingham et 25 collaborateurs ont réalisé une analyse de la littérature scientifique et relevé 12 arguments en faveur de ce point de vue.
L'étude suggère que les lignes directrices actuelles devraient être changées, estiment ces chercheurs. Ils soulignent en particulier l'échec de la recommandation actuelle d'une alimentation faible en gras pour améliorer l'obésité, le risque cardiovasculaire et la santé générale ainsi que les risques d'effets secondaires graves des médicaments antidiabétiques couramment prescrits.
Une alimentation faible en glucides est efficace et sans effets secondaires significatifs, disent-ils. "Le diabète est une maladie de l'intolérance aux glucides", dit Barbara Gower, coauteure. "Réduire les glucides est le traitement évident".
Voici ces 12 arguments en faveur de leur position démontrés par des études cliniques:
  1. Une glycémie élevée est la principale caractéristique du diabète. La restriction des glucides alimentaires a le plus grand effet sur la baisse des niveaux de glucose dans le sang.
  2. En même temps que l'apparition des épidémies d'obésité et de diabète de type 2, l'augmentation calorique a été presque entièrement attribuable à l'augmentation des hydrates de carbone.
  3. Une alimentation restreinte en glucides est bénéfique même sans perte de poids.
  4. Bien que la perte de poids ne soit pas nécessaire pour retirer des bénéfices d'une alimentation faible en glucide, aucune intervention diététique n'est meilleure que la restriction de glucides pour la perte de poids.
  5. L'adhésion à une alimentation faible en glucides chez les personnes atteintes du diabète de type 2 est au moins aussi bonne que l'adhésion à toutes autres interventions alimentaires et est fréquemment nettement meilleure.
  6. Le remplacement des glucides par des protéines est généralement bénéfique.
  7. Les quantités de graisses alimentaires (saturées ainsi que toutes graisses confondues) ne sont pas corrélées avec le risque de maladie cardiovasculaire.
  8. Les niveaux sanguins d'acides gras saturés sont davantage contrôlés par les glucides alimentaires que par les lipides alimentaires.
  9. Le facteur le plus prédictif de complications microvasculaires et, dans une moindre mesure, de complications macrovasculaires chez les personnes atteintes de diabète de type 2 est le contrôle glycémique (HbA1c).
  10. La restriction en glucides est la méthode la plus efficace de réduire les niveaux sanguins de triglycérides (lipides) et d'augmenter les lipoprotéines de haute densité (HDL), qualifiés de "bon cholestérol".
  11. Les personnes atteintes de diabète de type 2 qui adoptent une alimentation réduite en glucides réduisent et souvent éliminent les médicaments. Les personnes atteintes de type 1 ont généralement besoin de moins d'insuline.
  12. L'abaissement intensif de la glycémie par la restriction des glucides alimentaires n'a pas d'effets secondaires comparables à ceux du traitement intensif par médicament.
"Pour plusieurs personnes atteintes de diabète de type 2, une alimentation faible en glucides est un véritable remède", dit Barbara Gower, coauteure. "Elles n'ont plus besoin de médicaments. Elles n'ont plus de symptômes. Leur glycémie est normale, et elles perdent généralement du poids."
Les personnes qui prennent des médicaments antidiabétiques ne devraient toutefois entreprendre la conversion vers un régime faible en glucides qu'avec l'aide d'un médecin. Ce régime pouvant abaisser le glucose, il est essentiel que les doses des médicaments soient ajustées afin d'éviter des niveaux de sucre dangereusement bas dans le sang.
Voyez également: