vendredi 18 juillet 2014

Cours de spécialisation pour les infirmiers : Le niveau de certains remis en question

Monday, 14 July 2014 10:06


La formation comprenait plusieurs modules à l’institut  de Santé à l’hôpital de Candos.
La formation comprenait plusieurs modules à l’institut de Santé à l’hôpital de Candos
Les infirmiers qui ont suivi des cours de spécialisation en diabète ont tous réussi à leurs examens. Toutefois, le niveau de certains d’entre eux est remis en question.
Ils sont une soixantaine d’infirmiers à avoir suivi des cours de spécialisation en diabète à l’Institut de Santé. Après deux années de formation pour devenir des Diabetic Nurses, ils viennent d’obtenir leurs résultats. Ils ont tous réussi à leurs examens. C'est-à-dire qu’ils ont tous dépassé la moyenne de plus de 60 points. Toutefois, certaines des personnes impliquées dans l’organisation de cette formation s’interrogent sur le niveau de certains de ces infirmiers.

Si une bonne partie d’entre eux ont impressionné leurs formateurs de par leur performance, en revanche, le niveau de compétence d’autres suscite des interrogations. Leur formation comprenait plusieurs modules pour toucher divers domaines ayant trait au diabète : soins des pieds, injection d’insuline, alimentation, gestion et prévention des autres complications liées à cette maladie. Car ils seront aussi appelés à éduquer les diabétiques sur la gestion de leur maladie.

Refaire certains modules
Il se trouve qu’ils n’ont pas été à la hauteur dans tous les domaines. « Il y en a qui ont excellé par exemple dans les soins des pieds alors que leur niveau laissait à désirer pour ce qui est de l’administration des doses d’insuline destinées aux diabétiques. Logiquement, ces infirmiers auraient dû être appelés à refaire le module dans lequel ils n’ont pas été à niveau. Car cela ne suffit pas d’avoir des infirmiers spécialisés. Encore faut-il qu’ils soient entièrement compétents en tant que tels. Après tout, ils seront appelés à s’occuper des malades et à les éduquer ! » commente une de ces personnes impliquées dans la formation de ces infirmiers.

Elle fait état de la faible performance d’une poignée de ces infirmiers en ce qu’il s’agit de leur dissertation pour ces cours de spécialisation. « Quelques infirmiers ont rédigé des dissertations dont le niveau laisse à désirer. Ce qui accentue nos inquiétudes par rapport à leur niveau de compétences acquises lors de leur formation », ajoute cette source.

Interrogé par Le Défi Quotidien, le directeur exécutif de l’Institut de Santé dit ne pas être au courant de la faible performance de certains infirmiers lors de leur évaluation. « C’est un comité comprenant plusieurs membres – le Studies Committee – qui valide le programme d’études de même que la performance des étudiants. J’invite tous ceux qui remettent en question la performance de certains de ces étudiants de venir de l’avant pour le signaler au Studies Committee.

Nous sommes ouverts aux critiques. Si jamais il y a des choses à améliorer, nous sommes disposés à le faire », précise le Dr J.C. Mohith. Il ajoute qu’après tout, le but de cette formation est de permettre aux infirmiers d’améliorer la qualité du service offert aux patients.


http://www.defimedia.info/defi-quotidien/dq-actualites/item/56202-cours-de-specialisation-pour-les-infirmiers-le-niveau-de-certains-remis-en-question.html