Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

jeudi 22 mai 2014

DIABÈTE ET SURPOIDS : UN COUPLE À ÉVITER

DIABÈTE ET SURPOIDS : UN COUPLE À ÉVITER

Véronique Van den Bossche est conseillère en nutrition. Elle affirme (1) que le diabète est intimement lié au surpoids. Pour elle, force est de constater que les diabétiques de type II sont, pour les trois quart d’entre eux, obèses. Puisque le surpoids est devenu un fléau mondial, une épidémie des plus tenaces dans ses effets et ses constatations, l’Organisation Mondiale de la Santé ne cesse d’alerter la population générale. Il faut savoir que chaque année, 2,8 millions de personnes décèdent à cause de leur obésité pathologique.
Diabète et surpoids : un couple à éviter
(Diabète et surpoids : un couple à éviter)

LE LIEN ENTRE LE DIABÈTE ET LE SURPOIDS

La surcharge pondérale se définit par une accumulation de gras dans l’organisme. C’est cet excès qui constitue un risque majeur pour la santé en provoquant des effets dévastateurs, à long terme dans le cœur, le corps, etc.
Le diabète de type II est une perturbation du métabolisme glucidique qui multiplie par 3 ou par 5 le risque d’infarctus du myocarde. Il faut savoir que c’est le mode de vie qui est le principal responsable de cette maladie.
Le surpoids, à lui tout seul, ne suffit pas à provoquer le diabète même s’il y contribue fortement. Cette forme de maladie insidieuse s’installe de façon progressive dans l’organisme. Son principe d’action ? Une sensibilisation moindre des cellules vis à vis de l’insuline se met en place et le glucose va, au fur et à mesure des années, s’accumuler dans le sang et provoquer des hausses de glycémie (taux de sucre dans le sang).
De nouveau, ce sont les industriels alimentaires qui sont pointés du doigt, ainsi que cette vie stressante, qui est la nôtre, depuis plus d’une décennie. Paradoxalement, une sédentarité accrue s’immisce au sein de nos maisons.
Ce sont tous ces éléments qui autorisent et engendrent l’obésité.

LUTTER CONTRE LE SURPOIDS ? PAS QUE DE SIMPLES MOTS

L’INSERM (2) le rappelle : c’est le manque d’activité physique ainsi que le facteur génétique qui concourent à l’apparition du diabète de type II. Le sport permet de lutter contre le surpoids en brulant les kilocalories. Il a un effet positif sur la santé en exerçant un contrôle automatique sur la glycémie. Trente minutes de marche active par jour sont suffisantes. Quoi qu’il en soit la campagne du « manger / bouger » devrait être mieux écoutée et davantage pris au sérieux.
L’OMS nous sensibilise depuis déjà de nombreuses années. Il faut pratiquer une activité physique, manger sain, bouger au quotidien, privilégier les fibres, les légumes et les fruits (400 gr par jour), boire suffisamment d’eau (minimum 1,5l), s’endormir avant minuit, prendre le soleil et mener une vie sociale riche mais sans excès. Éviter l’alcool, les aliments transformés, les acides gras saturés qui sont nocifs pour la santé tout en privilégiant les AG insaturés dont principalement les oméga 3 (harengs, sardines, maquereau, noix, avocat…). Limiter ses soirées devant la télévision, ne pas trop s’attarder dans les snacks le midi, monter ses escaliers ou descendre une station de métro avant sa destination finale. Du bon sens !
Les aliments qui se vantent d’être des antioxydants doivent réellement être rajoutés, de façon régulière voire quotidienne, à l’alimentation. Épices et aromates peuvent remplacer aisément le sel. Les fibres ou légumineuses telles que les lentilles, pois chiches, haricots rouges ou blancs, pois cassés… ainsi que les céréales complètes comme le riz brun, le quinoa, le millet ou l’épeautre doivent, vraiment, s’intégrer à nos repas journaliers. Les glucides complexes (pâtes, riz blanc, pain…) doivent être consommées de façon raisonnable et les sucres rapides quasi-proscrits.
En effet, nous ne brulons plus autant de kilocalories qu’à l’époque des travaux intenses effectués dans les champs.

SOURCES ET RÉFÉRENCES

(1) http://www.rtl.be/pourelle/Article/surpoids-et-diabete-les-meilleurs-ennemis-du-monde-298072.htm
(2) http://www.inserm.fr/thematiques/circulation-metabolisme-nutrition/dossiers-d-information/diabete-de-type-2-

AU SUJET DE L'AUTEUR DE L'ARTICLE

Coach sportive à domicile, Sylvie VOULLEMIER témoigne d'une réelle connaissance des domaines relatifs au bien-être, aux habitudes de vie, à la nutrition et à la psychologie. Elle exerce depuis plus de 30 ans à Marseille.

http://www.calculersonimc.fr/articles/762-diabete-et-surpoids-un-couple-a-eviter