mercredi 8 janvier 2014

Message du Président de la FID

Message du Président de la FID, Sir Michael Hirst et de son Conseil d'administration


International Diabetes Federation

Chers amis,

Un congrès révolutionnaire en Australie, la création d’un groupe parlementaire mondial qui s’emploie à lutter contre le diabète et le lancement d’un projet de responsabilisation des patients : voilà quelques-uns des événements marquants auxquels vous avez participé en 2013.
Mais comment concrétiser en 2014 les avancées de 2013 ? Comment consolider notre communauté mondiale du diabète au cours de l’année à venir et élever davantage le degré de sensibilisation dans un contexte d’agitation économique et politique ?
Une chose est certaine : le diabète est sans merci et les taux de prévalence vont continuer à augmenter, à moins d’unir les forces de toutes nos régions à travers le monde et de faire entendre nos voix.
Alors que nous approchons de l’échéance fixée à 2015 dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), la FID va renforcer son travail de sensibilisation quant à l’importance de faire figurer le diabète à l’agenda mondial de la santé et du développement.
Les résultats atteints au cours des deux dernières années depuis la réunion de haut niveau des Nations Unies sur les maladies non transmissibles (MNT) et la Déclaration politique qui en a résulté reflètent l’engagement et l’action inégalés de la communauté de la FID à lutter contre le diabète. Une revue et une évaluation des progrès accomplis depuis la signature de la Déclaration auront lieu en 2014. Cette revue sera une occasion importante de faire le bilan des avancées, mais aussi de partager les réussites, les leçons à retenir, les opportunités et les recommandations pour orienter la lutte contre le diabète au-delà de 2014. Il s’agira pour nous d’une chance inestimable d’envisager l’avenir du diabète et des autres MNT.
Bien que la forme que prendra cette revue ne soit pas encore connue, la FID tient à ce qu’elle soit de haut niveau pour assurer la participation essentielle des chefs d’État et de gouvernement. Je crois aussi que la société civile doit être présente autour de la table afin d’avoir une vision globale lors de la préparation de la revue et pendant les débats en soi.
Pour contribuer à ce processus, nous allons nous appuyer sur le réseau récemment constitué de Parliamentary Champions For Diabetes Forum (Forum des champions parlementaires contre le diabète) afin de mobiliser le soutien et la dynamique politique de leur pays. Nous comptons également sur la compétence de nos Young Leaders in Diabetes (Jeunes leaders du diabète) pour générer le soutien populaire des personnes atteintes de diabète et des professionnels de la santé. Et, bien entendu, la FID ne serait rien sans ses 200 associations membres et ses milliers de bénévoles, pierre angulaire de la cause que nous défendons et de nos efforts de sensibilisation. Je vous encourage à poursuivre la lutte, à faire entendre vos voix et à faire pression sur votre gouvernement en faveur d’une plus grande sensibilisation au diabète.
L’année 2014 ne sera pas sans embûches, mais elle nous donnera de nouvelles occasions de travailler ensemble et de voir peut-être le diabète figurer en bonne place dans les agendas politiques du monde entier.
Je me réjouis de travailler aux côtés de chacun d’entre vous et je vous remercie pour les efforts inlassables que vous avez déployés jusqu’à présent.
Je vous adresse mes meilleurs vœux pour une année 2014 placée sous le signe de la santé et de la productivité.
Sir Michael Hirst, FID, Président, et le Conseil d'administration de la FID