dimanche 22 décembre 2013

OBÉSITÉ: Amlexanox, le prochain médicament brûleur de graisses ?

Actualité publiée hier
eLife et Nature Medicine
                
Briser le cycle de l'obésité, de l'inflammation associée et de ses comorbidités, c’est l’un des champs prioritaires de la recherche, et celui de cette étude de l'Université du Michigan.
        
Ces chercheurs, en décryptant le processus métabolique de l'obésité, apportent ici la preuve supplémentaire, sur la souris, que le candidat-médicament Amlexanox, sur lequel débutent bientôt des essais cliniques chez l'Homme, pourrait stopper le cercle vicieux de l'obésité, du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique.

Alan Saltiel explique ici sur la souris, comment, en situation d’obésité, les cellules graisseuses cessent de répondre aux hormones catécholamines qui déclenchent la dépense d'énergie mais comment, lorsque traitées par Amlexanox, ces cellules retrouvent leur sensibilité aux catécholamines et se mettent à brûler l'énergie excédentaire pour retrouver leur taille normale. L'obésité conduit à l'inflammation chronique dans le foie et le tissu adipeux et cette inflammation pourrait explique l’association entre l’obésité et le diabète via la voie de signalisation « NFkB » dont le rôle a déjà été suggéré dans m’obésité mais aussi dans la régulation de toute une série de processus cellulaires. L'activation de NFkB va augmenter l’expression de 2 gènes, IKKε et TBK1, ce qui réduit la capacité de certains récepteurs dans les cellules graisseuses répondre aux catécholamines. Des niveaux élevés de IKKε et TBK1 vont également diminuer ceux d’une protéine, AMPc, qui favorise la combustion des graisses.

Amlexanox agit sur les niveaux de ces 2 enzymes et permet de restaurer la sensibilité aux catécholamines, ce qui permet aux cellules de graisse de brûler de l'énergie. Différentes formulations d’Amlexanox sont déjà autorisées pour traiter l'asthme et les aphtes. Un essai clinique contrôlé par placebo est déjà programmé, dès janvier 2014, pour évaluer l’efficacité d’Amlexanox comme traitement de l'obésité et du diabète chez l’Homme.

Sources: eLife (à paraître) et via Eurekalert (AAAS) Breaking the cycle of obesity, inflammation and disease
Lire aussi: