dimanche 22 décembre 2013

Dépister pour pouvoir soigner à Notre-Dame-de-Gravenchon

Publié le 21/12/2013 à 08H00

En partenariat avec La Fédération française des diabétiques et l’Assurance maladie, la Croix-Rouge 

Trente personnes sont venues se faire dépister

française a organisé lundi une demi-journée de dépistage du diabète, avec échanges et informations par un professionnel de santé et remise de documentations sur la maladie.
Une trentaine de personnes ont participé à ce dépistage instauré par le projet Sophia de l’Assurance maladie. Projet qui consiste à mettre en place des réseaux pour accompagner les malades chroniques et en premier le diabète.
En effet, il est important de se faire diagnostiquer surtout si l’on a des diabétiques dans sa famille, ou si on a tendance à prendre du ventre.
Pendant la grossesse, certaines femmes ont du diabète de façon transitoire, un diabète qui prend fin après l’accouchement. Malgré tout elles doivent surveiller ce taux après la grossesse afin d’être sûre de ne pas rechuter.
Si le diabète n’est pas soigné, il va abîmer les vaisseaux sanguins dans différents organes, comme les yeux, des dégâts qui peuvent conduire à la cécité, à une insuffisance rénale ou à une amputation. L’idéal est de faire un dépistage tous les ans, trop de personnes sont diabétiques sans le savoir...
Une prochaine matinée de dépistage aura lieu lundi 23 décembre de 8 h à 12 h au centre de soins infirmiers, situé 1, rue Emile-Zola.

http://www.paris-normandie.fr/article/notre-dame-de-gravenchon/depister-pour-pouvoir-soigner-a-notre-dame-de-gravenchon