Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

mardi 4 juin 2013

Une semaine sous le signe de la prévention

le 04/06/2013 à 05:00

Robert Yvray présente le test qui permet de connaître les risques d’être porteur du diabète. Photo A.D.C.
Robert Yvray présente le test qui permet de connaître les risques d’être porteur du diabète. Photo A.D.C.

Jusqu’au 9 juin, l’association française des diabétiques de Côte-d’Or sera présente sur le territoire pour sensibiliser le grand public au dépistage.


28 000 personnes. Il s’agit du nombre de diabétiques en Côte-d’Or. Pour la deuxième année consécutive, l’association française des diabétiques organise jusqu’au 9 juin la Semaine nationale de prévention du diabète. Robert Yvray, président de l’association en Bourgogne, explique que « cette année, nous mettons l’accent sur la prévention. Certaines personnes ont du diabète est ne le savent pas ».
Lorsqu’elle est prise en charge trop tardivement, la maladie engendre de lourdes complications. Le diabète est par exemple la première cause de cécité avant 65 ans ou encore la deuxième cause d’accidents cardio-vasculaires. 400 nouveaux cas sont détectés chaque jour. Selon le président, « il faut que les gens soient vigilants ». C’est pourquoi, l’association sera présente sur 26 sites en Côte-d’Or tout au long de la semaine. « Nous serons là pour faire de la prévention, renseigner les gens, mais surtout, nous allons proposer un test qui va permettre aux personnes de savoir si elles ont des risques d’avoir du diabète », annonce Robert Yvray.
Cinq questions permettent en effet à l’association d’évaluer les risques de développer un diabète. Si le risque est élevé, l’association dirige la personne concernée vers un pharmacien, qui testera le taux de glycémie. Puis, elle consultera son médecin traitant si ce taux est trop élevé. « Il n’y a pas de symptômes précurseurs. Souvent, le diabète est constaté lorsque les complications arrivent », prévient le président.
Certaines personnes sont plus susceptibles de porter du diabète. Antécédents, familiaux, surpoids, manque d’activité physique ou mauvaise hygiène de vie favorisent l’apparition de la maladie. Robert Yvay souhaite que le grand public se mobilise : « Les gens doivent devenir acteurs de leur santé. Il faut qu’ils viennent nous voir cette semaine. »
Info L’association française des diabétiques sera présente jusqu’au 9 juin sur 26 sites en Côte-d’Or. Les dates, lieux et horaires des interventions sont consultables sur le site : www.bourgogne-diabete.com/.