mardi 4 juin 2013

Diabète : une épidémie fréquente mais sous-diagnostiquée



L'Association Française des Diabétiques organise, durant cette semaine, une campagne de sensibilisation et de prévention du diabète, une épidémie qui touche 5% de la population française.
700 000 Français seraient diabétiques sans le savoir. Tel est le constat alarmant établi par l'Association Française des Diabétiques (AFD) qui organise, du 3 au 9 juin, la 2e Semaine nationale de prévention du diabète. Cette maladie, due à un taux trop élevé de sucre dans le sang, est désormais qualifiée d'épidémie tant la proportion de personnes atteintes a évolué de manière exponentielle ces dernières années. Le nombre de diabétiques, actuellement évalué à 3 millions, a en effet augmenté de 90 % en 10 ans et pourrait toucher 1 Français sur 10 d'ici 10 à 15 ans. En lançant cette campagne, l'AFD espère créer une prise de conscience auprès du grand public sur les réalités de cette maladie dont les complications peuvent, sans traitement, s'avérer irréversibles. Rappelons le, le diabète estresponsable de près de 30 000 décès par an en France : 1ere cause de cécité et d'amputation (hors accidents) et 2e cause de maladies cardiovasculaires. La principale difficulté : le développement du diabète detype 2, qui touche 92 % des diabétiques (contre 6% de diabète de type 1et 2 % de formes rares ou indéterminées), peut passer inaperçu durant 5 à 10 ans. Or, c'est souvent lors des premières complications graves qu'une personne consulte. D'où un nombre important de diabétiques qui s'ignorent et une nécessité d'insister sur les enjeux de la prévention. Pour se faire, l'AFD fera porter son message par l'intermédiaire des médias mais aussi sur le terrain, à l'échelle nationale, grâce aux 105 associations locales et régionales mobilisées. Un site internet ludique et pédagogique est également mis en place pour que chacun puisse tester son risque de diabète.

Source : communiqué de l'AFD, 27 mai 2013.

Lire aussi :