Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

samedi 18 mai 2013

Une nouvelle solution pour les personnes atteintes de diabète ?


Le 13 mai 2013 – Aucun traitement définitif n’existe à l’heure actuelle pour soigner le diabète de type 2 . Le manque d’insuline (= hormone peptidique chargée de réguler la glycémie) provoqué par cette maladie oblige les diabétiques de type 2 à vérifier régulièrement leur glycémie, c'est-à-dire leur taux de sucre dans le sang et à compléter leurs besoins en insuline par des piqûres régulières, afin d’éviter l’hyperglycémie.
Des chercheurs de l’université de Caroline du Nord pourraient avoir trouvé une solution plus commode que la pompe à insuline pour aider les malades à réguler leur glycémie. Publiée dans la revue ACS Nano, l’étude présente une nouvelle invention : des nanobilles qui sécréteraient de l’insuline à la demande. Constituées d’un noyau d’insuline et enveloppées de polymères de glucose, ces nanobilles ont un fonctionnement très particulier : la couche externe de ces billes contient un enzyme qui transforme les sucres en acide gluconique, qui peut se dissoudre dans l’organisme. Quand la personne est en hyperglycémie, l’enzyme fabrique des molécules d’acide gluconique qui libèrent l’insuline et qui permettent alors de réduire la glycémie.
Zhen Gu, principal auteur de ces travaux a expliqué que ces nanobilles, testées jusqu’à maintenant sur des souris, agissent comme un pancréas artificiel régulant l’insuline en fonction de la glycémie. Une seule injection maintiendrait une glycémie normale pendant dix jours. Plus pratique et moins contraignante que les piqûres ou les pompes à insuline, cette étude prometteuse pourrait faciliter la vie de bon nombre de diabétiques de type 2.

Aurore Clavé – PasseportSanté.net
Source : ACS NANO