dimanche 5 mai 2013

Sanofi confirme ses objectifs malgré un T1 difficile


Résultats du T1 inférieurs au consensusNouvelle organisation commercialeL'action baisse (Actualisé avec précisions, cours de Bourse, commentairesd'analystes

Sanofi a annoncé jeudi des résultats de nouveau marqués au premier trimestre par les pertes de brevets de plusieurs de ses grands médicaments mais également par les performances encourageantes enregistrées dans le diabète, les vaccins et par sa filiale américaine Genzyme.
Les résultats trimestriels de Sanofi, qui a confirmé ses prévisions annuelles, sont inférieurs au consensus, tout comme l'étaient ceux de ses concurrents Pfizer et Merck qui ont de leur côté abaissé leurs prévisions annuelles.
La Bourse a sanctionné le groupe français en début de séance, les investisseurs estimant qu'il faudrait un très bon second semestre pour pouvoir freiner la baisse du bénéfice par action observée sur les trois premiers mois de l'année et atteindre l'objectif annuel fixé par le groupe.
Pour l'heure, Sanofi a confirmé attendre pour 2013 un bénéfice par action stable voire en baisse de 5%, à taux de changes constants, par rapport à celui de 2012 lequel a déjà diminué de 12,8% sous le poids des pertes de brevets des grands médicaments du groupe pharmaceutique aux Etats-Unis.
Le titre, qui cédait plus de 3% à l'ouverture, ne perdait plus que 1,2% vers 11h10, sous performant nettement l'indice CAC 40 (-0,4%) et l'indice sectoriel européen (-0,01%). Les analystes espéraient notamment de meilleures performances en santé animale et dans les pays émergents.
Or, sur les trois premiers mois de 2013, les ventes de Merial (santé animale) ont diminué de 3,1% tandis que la progression réalisée dans les pays émergents n'a été que de 6,5% alors qu'elle se chiffrait à 9,9% au premier trimestre 2012.
RETOUR A LA CROISSANCE AU SECOND SEMESTRE
Selon le consensus Thomson I/B/E/S le bénéfice par action est attendu à 6,03 euros en 2013, contre 6,20 euros en 2012, soit une baisse de 2,74%.
Christopher Viehbacher, le directeur général de Sanofi a souligné que Sanofi vivait aujourd'hui le dernier trimestre qui sera impacté par la "falaise des brevets".
Le directeur général s'est de nouveau dit prêt à saisir des opportunités de croissance externe.
Parmi les bonnes nouvelles soulignées par les analystes figurent la croissance à deux chiffres des ventes de la division diabète (+19,6%) avec une augmentation de 21,3% de celles de Lantus, son produit phare.
Au total à fin mars, le résultat opérationnel de Sanofi a diminué de 31,9% à 2.344 millions d'euros (consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 2.542 millions), le résultat net de 33,5% à 1.613 millions (consensus à 1.748 millions) et le BPA de 33,3% (-29% à change constants) à 1,22 euro (consensus 1,33 euro).
Sanofi a également annoncé une nouvelle organisation commerciale à compter du premier juillet 2013, après le départ de Hanspeter Spek, le président de ses opérations globales. Deux nouvelles directions seront créées : l'une chargée des opérations globales et l'autre du développement stratégiques.