Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

mercredi 29 mai 2013

Le Gabon, point de départ de la campagne de DENA contre le diabète

Publié par  dans SOCIÉTÉ sur mercredi 29 mai 2013 à 3:48 

Face à la recrudescence du taux d’individus atteints du diabète en Afrique et particulièrement au Gabon, l’association «Diabète et nous Afrique» (Dena), en collaboration avec l’Université de Montpellier, a mis sur pieds un partenariat et une stratégie d’accompagnement des pays d’Afrique francophone dans la prise en charge des patients diabétiques et la formation des médecins dans tous les domaines de la diabétologie. Il est question de faire régresser le taux de prévalence de cette pathologie sur le continent : un projet dont le Gabon est le point de démarrage.
L’association «Diabète et Nous Afrique» (Dena). © D.R.
L’association «Diabète et Nous Afrique» (Dena). © D.R.
Avec un taux de prévalence au diabète évalué, selon l’IDF à 10,19% en 2012, le Gabon apparaît comme le pays de la sous-région de l’Afrique francophone qui enregistre le nombre le plus élevé d’individus atteints du diabète ; la plupart des adultes représentant la population qui connaît «le plus fort taux de décès par complications cardio-vasculaires (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébrale…) soit 20% de la population active», à en croire les indications, en 2011, de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) relayées par l’association Dena.
Pour les responsables de cette association, le diabète n’est plus à considérer exclusivement comme l’une des «maladies de l’Occident». En effet, le plus souvent occasionné par une mauvaise alimentation due au «changement de mode de vie, en particulier vers les modèles alimentaires occidentaux», le diabète tue bien plus que cela n’y paraît. Ainsi, dans l’objectif de combler la méconnaissance des populations puis de donner aux professionnels de santé des outils pour lutter efficacement contre ce fléau plus virulent que le Sida, Dena compte réaliser des campagnes de sensibilisation, de dépistage gratuit et d’information sur le diabète, avant de mettre en place, en Afrique,  «la première étude à grande échelle de population sur l’évaluation de l’efficacité de la prévention des complications du diabète et des maladies métaboliques».
Au Gabon, première étape du projet, Dena entend opérer un jumelage entre l’Association catalane des diabétiques (AFD 66) et l’Association gabonaise des diabétiques (AGD). Ce qui permettra aux deux associations d’échanger leur expérience. Ainsi, explique Dena, le Gabon a été choisi pour sa position géographique et géopolitique au niveau de sous-région Afrique centrale. Ainsi que l’indique Dr Nelly Mortiniera, la vice-présidente de Dena, le projet de son association vise à soutenir la volonté des pouvoirs publics dans la lutte contre les maladies.