Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

lundi 6 mai 2013

Journée de formation sur le diabète


Sous l’égide de la société algérienne de diabétologie, l’association des diabétiques d’Akbou a organisé, en collaboration avec la direction de la santé et la faculté de médecine de l’université de Bgayet, une journée d’étude sur le diabète. Cette manifestation, qui en est à sa 9ème édition, a été abritée, samedi dernier par l’auditorium du Campus Aboudaou. Elle s’inscrit dans le cadre du programme de formation continue, initié par l’association à l’intention du corps médical.  La journée a été marquée par la présentation d’un cycle de conférences centrées sur cette pathologie multifactorielle et animés par d’éminents médecins spécialistes venus de divers horizons. C’est le professeur Oudjit, chef du service diabétologie à l’hôpital Ain Naâdja, qui a ouvert le bal, en soutenant une communication sur le thème « Diabète : quel style de vie pour une meilleurs santé ? ».  L’orateur a notamment mis en exergue la corrélation entre une bonne hygiène de vie et le bien-être du malade, de même que le lien entre l’obésité et le diabète. Le conférencier a, en outre, souligné la nécessité de contrôler les facteurs de risques, en rappelant toutes les recommandations en matière de prévention de la maladie. Prenant le relais, Pr Arbouche Zakia de l’hôpital Mustapha, a présenté une conférence sous le titre « Quel objectif tensionnel chez le diabétique en 2013 ? ».  La communication a traité la manière d’appréhender la dimension du problème lié au duo diabète-hypertension et ses multiples retentissements.   La conférencière aussi évoqué le traitement de l’hypertension chez le patient atteint de néphropathie diabétique. Lui succédant, Dr Behidj Ali, du même hôpital, a soutenu une communication sur « le diabète et les risques cardiovasculaires ».  Il a, entre autres, mis en relief la prévalence des maladies vasculaires chez le diabétique, par rapport à la population en général, les facteurs de risques, ainsi que l’évolution épidémiologique du diabète. Les autres communications développées ont traité de « l’anomalie ECG du patient diabétique», « l’artériopathie du diabète, comment dépister ? » et « la rétinopathie diabétique. Elles ont été animées respectivement par Dr Chalabi, de l’hôpital de Tizi-Ouzou, Dr Aouiche Samir et Dr Belkacem Samira, tous deux de l’hôpital Mustapha Pacha d’Alger. Interrogé par nos soins, Mr Abarour M’barek, le président de l’association organisatrice de l’événement, s’est déclaré satisfait du déroulement de cette manifestation et de l’écho qu’elle a recueilli auprès des médecins.                            

 N . Maouche