dimanche 21 avril 2013

DIABÈTE: L’HYPERGLYCÉMIE NUIT À LA RESPIRATION ET À LA CIRCULATION

Mis à jour le Jeudi 18 Avril 2013

Diabète: l’hyperglycémie nuit à la respiration et à la circulation


Une nouvelle étude de l’Université de Washington révèle qu’un taux de sucre élevé dans le sang nuit au bon fonctionnement du cœur, des poumons, de la circulation sanguine et à la respiration.

Ces recherches éditées dans la revue Physical Review Letters mettent en avant un phénomène physiologique néfaste dû à une glycémie élevée. Cette concentration en sucre endommage les protéines élastiques indispensables au bon fonctionnement du cœur et des poumons, à la circulation sanguine comme à la respiration. En effet, lorsqu’elles sont surexposées au sucres, elles ne remplissent alors plus leur rôle de protection des tissus. Artères, muscles, tissus se durcissent et se détériorent.
En effet, lorsque les chercheurs traitent l'élastine avec du glucose, ils constatent une interaction entre le sucre et les protéines qui ressemble à un processus naturel appelé glycation, par lequel les molécules de sucre se fixent sur les protéines, dégradant leur structure et leur fonction. La glycation se produit naturellement lorsque nous vieillissons et est associée à un certain nombre de maladies comme le diabète, l'hypertension artérielle et l'artériosclérose.
Auteur : Agathe Mayer