Rechercher dans ce blog

Translate

vendredi 22 mars 2013

Règles précoces : attention au diabète


Règles précoces : attention au diabèteLes jeunes filles qui connaissent une puberté précoce s’exposent à un risque sensiblement accru de développer un diabète plus tard dans l’existence.

L’association américaine du diabète a récemment publié un vaste état des lieux de la question. Des études ont montré qu’un certain nombre de gènes intervenant dans l’âge de la maturation sexuelle chez la femme jouaient également un rôle dans la régulation du poids corporel et le métabolisme des graisses. De récents travaux indiquent que la survenue précoce de la puberté est associée à des caractéristiques particulières, qui se traduisent par une sensibilité réduite à l’insuline, une perturbation de la fonction des cellules bêta (situées dans le pancréas et productrices de l’insuline), ainsi que par une masse grasse abdominale plus importante.

Des chercheurs allemands (Munich) ont quant à eux établi une association statistique entre l’âge des premières règles et le risque de diabète ; alors que des confrères britanniques (université de Cambridge) ont fait de même concernant la maladie cardiovasculaire. En somme, une puberté précoce doit être considérée avec la plus grande attention ; et plus tôt surviennent les premières règles, plus le risque augmente.

Source : American Diabetes Association