samedi 16 mars 2013

Obésité, Diabète, taux de cholestérol, risque cardiovasculaire et le Café


Le café, la deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau, est de nos jours source de beaucoup de polémiques et sa consommation régulière suscite encore d’interrogation. Les citoyens, tout comme les experts de la santé sont tous victimes du manque d’informations utiles sur la consommation du Café. D’où l’inquiétude d’ « Ignite » sur d’apporter d’amples informations sur les bienfaits du Café sur la santé de l’être humain. Cette structure, via son « communiqué de 2013 », met en évidence l’apport positif du café dans le cas bien précis de l’obésité, du diabète, du cholestérol et du risque cardiovasculaire, tout en étant loin de faire la promotion d’une quelconque marque de café.



Obésité, Diabète, taux de cholestérol, risque cardiovasculaire et le Café



Nous vous proposons ici, presque l’intégralité du communiqué d’ « Ignite, Café et Santé, un univers à découvrir » de cette année. 

« Saviez-vous que la consommation de café, même décaféiné diminuerait la prise de poids ? C’est  vrai, car la caféine accélère la satiété et entraîne aussi une augmentation des dépenses  énergétiques ; de même, les antioxydants contenus dans le café freinent l’absorption intestinale du sucre que nous consommons. Tout ceci pourrait être bénéfique chez les sujets en surpoids  ou obèses. 

Quant au diabète sucré, la forme classée de type 2 qui atteint surtout les sujets adultes est favorisé par l’inactivité physique, la suralimentation et l’obésité. Apprenez que selon des études  faites notamment aux Pays-Bas,  aux Etats-Unis et en France par exemple,  la consommation régulière et modérée de 3 à 5 tasses de café par jour diminue le risque de diabète de type 2 de 30  à 50% même chez les sujets ayant ces facteurs de risque. Ce résultat serait lié à une action positive de la caféine et surtout des antioxydants  sur l’absorption, l’assimilation et l’utilisation du sucre  que nous consommons. 

Le rôle de la consommation de café dans la prévention cardiovasculaire serait parfait s’il apportait le même bénéfice sur le cholestérol  sanguin et ses dérivés. Sachez alors que, hormis le café bouilli non filtré  riche  en diterpènes  (huiles du café),  la  consommation modérée et régulière de 2 à 3  tasses de café n’a aucun effet négatif  sur le cholestérol sanguin même chez le sujet  ayant un taux  de cholestérol élevé. Le contenu en antioxydants du café pourrait  même  à long terme avoir un  effet protecteur cardiovasculaire en diminuant l’activité du mauvais cholestérol. 

Globalement donc, contrairement aux idées  reçues, la consommation régulière et modérée de  café, soluble ou filtré en particulier, diminue le risque de diabète et de dyslipidémie et améliore  par conséquent la prévention cardiovasculaire ». 

Avec la cellule de communication d’ « Ignite – Café et Santé, un univers à découvrir » 


http://www.pressafrik.com/Obesite-Diabete-taux-de-cholesterol-risque-cardiovasculaire-et-le-Cafe_a99734.html