Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

vendredi 8 mars 2013

Nahla lance un cycle de formations


Cette pathologie s’inscrit parmi les plus redoutables, et dont les complications induisent des dommages irréversibles sur l’organisme.

Conformément à ce qui a été annoncé précédemment, l’association Constantine-Information-Diabète, Nahla, parrainée par les laboratoires Physiopharm, -qui ont dernièrement lancé un projet humanitaire pour la prévention du diabète au profit de la population de la wilaya, a d’ores et déjà arrêté un programme d’action dans ce sens. Et pour cause, sachant que cette pathologie s’inscrit parmi les plus redoutables, et dont les complications induisent des dommages irréversibles sur l’organisme.
La présidente de Nahla, Mme Ouarda Zebiri, nous a appris, hier, au siège du groupe Zedpharm (sis à la zone industrielle Palma) que son association a organisé, le 2 février écoulé, une sortie récréative pour les enfants diabétiques au parc d’El M’ridj, alors qu’une autre est prévue pour le 23 mars en cours, au bénéfice de 90 malades adultes. Ces sorties s’inscrivent dans une démarche thérapeutique: «Promouvoir l’activité physique chez le diabétique». En parallèle, des séances hebdomadaires éducatives seront également effectuées en faveur des malades.
«C’est un cycle de formations de 5 séances, suivies de deux séances de rappel après 6 mois, en direction de groupes de 15 à 20 malades diabétiques, alternant enfants et adultes, accompagnés pour les premiers de leurs parents, et pour les seconds du conjoint», explique notre interlocutrice. Il est prévu également une journée de formation, ou de mise à jour des connaissances pour les médecins, du secteur privé ou public, avec pour thème central : «Pour une meilleure prise en charge du diabète».
D’autres actions suivront régulièrement dont, entre autres, une formation en direction des imams concernant les questions d’ordre religieux liées à cette maladie, notamment durant le mois du jeûne, une autre pour les journalistes, une opération de sensibilisation en milieu scolaire et une autre de dépistage du diabète, dont les résultats seront impérativement publiés. De leur côté, les laboratoires Physiopharm ont engagé des démarches auprès de la wilaya afin d’obtenir l’agrément pour une fondation, dont le nom, porteur d’espoir, a déjà été choisi : El Amen.
Farida Hamadou

http://www.elwatan.com/regions/est/constantine/nahla-lance-un-cycle-de-formations-07-03-2013-205732_129.php