lundi 4 février 2013

La bière, un remède contre le diabète et le cancer ?


Selon des chercheurs de l'Université de Washington, la bière pourrait avoir des effets bénéfiques sur certaines inflammations, le diabète, certaines formes de cancer et même jouer sur la perte de poids.
La bière et les humulones qu'elle contient auraient des effets bénéfiques sur certaines maladies comme le diabète ou le cancer
Alors qu’on vante depuis plusieurs années les vertus du vin pour ses propriétés bénéfiques au niveau cardiovasculaire, des chercheurs de l'Université de Washington révèlent que la bière aussi pourrait être intéressante pour la santé. Selon eux, elle aurait des effets curatifs sur lediabète, certaines formes de cancer et d’inflammation et même dans la perte de poids. Plus précisément, ces affirmations se basent sur l’étude des humulones, des molécules dérivées du houblon qui donnent à la bière son goût si particulier.
De précédentes études ont démontré in-vitro que ces substances auraient plusieurs propriétés bénéfiques notamment anti-bactériennes et anti-oxydantes. Des conclusions qui suggèrent qu'elles pourraient être utilisées comme traitement de certains troubles. D'où l'intérêt des chercheurs américains qui se sont penchés sur la configuration des fameuses molécules. "Maintenant que nous avons les bons résultats, ce qui se passe pour l'houblon amer dans le processus de brassage de la bière a beaucoup plus de sens", a déclaré Werner Kaminsky, professeur agrégé de chimie à l'université de Washington et auteur principal de l’article publié dans la revueAngewandte Chemie International Edition.
Lui et son équipe ont utilisé une cristallographie aux rayons X pour déterminer la structure exacte des humulones et certains de leurs dérivés qui sont produits à partir du houblon au cours du brassage. Les scientifiques ont ainsi observé que pendant le brassage les molécules d'humulones sont réorganisées pour contenir un anneau à cinq atomes de carbone au lieu de six. À la fin du processus, deux groupes latéraux sont formés et quatre configurations sont dès lors possibles : les deux groupes peuvent être au-dessus, en-dessous, à gauche ou à droite de l'anneau.
De la bière, oui mais toujours avec modération
Selon leur disposition, elles sont susceptibles de s’associer correctement comme un écrou et un boulon. Si elles ne s'assemblent pas, en revanche, elles peuvent être totalement incompatibles. "Cela reviendrait à placer une main droite dans un gant de la main gauche" explique Werner Kaminsky cité par Atlantico.fr, suggérant que la structure adoptée serait donc d'importance pour obtenir de réels effets. En particulier, si les chercheurs souhaitent incorporer ces substances dans de nouveaux produits pharmaceutiques.
Bien que Kaminsky et ses collègues prêtent donc des effets bénéfiques à la bière et à ses composés, ils soulignent l'importance d'une consommation modérée : "la consommation excessive de bière ne peut être recommandée pour rester en bonne santé". Mais "les humulones isolées et leurs dérivés eux peuvent être prescrits dans certains cas", estime Kaminsky. Reste à bien les agencer.
http://www.maxisciences.com/bi%E8re/la-biere-un-remede-contre-le-diabete-et-le-cancer_art28522.html