mercredi 27 février 2013

Du lien, puissant, entre diabète et insuffisance cardiaque

Publié le 26/02/2013


L’insuffisance cardiaque (IC) est une pathologie extrêmement fréquente, notamment au sein de la population âgée.
L’IC est l’une des principales causes d’hospitalisation et il est estimé que la mortalité est de l’ordre de 50 %,  à 5 ans du diagnostic d’IC.
Une équipe américaine s’est intéressé aux facteurs de risque de l’insuffisance cardiaque et pour ce faire a revu les données de l’étude ARIC (Atherosclerosis Risk in Communities). ARIC est un registre américain, ouvert entre 1987 et 1989, et rassemblant des hommes et des femmes âgés de 45 à 64 ans (n : 15 792).
Au cours d’un suivi moyen de plus de 17 ans, entre un tiers (chez les afro-américains) et un quart (chez les caucasiens) des sujets ont été hospitalisés pour IC.
Des cinq facteurs de risque modifiables de l’IC que sont le tabagisme, le diabète, l’hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle et l’obésité, c’est le diabète qui est ressorti comme le plus puissant.
Les calculs ont permis d’estimer que le diabète était indirectement associé à 1 058 hospitalisations pour IC (pour 100 000 patients-années) parmi les Afro-américains. Cette estimation était de 660 hospitalisations (pour 100 000 patients-années) chez les Caucasiens.
Les auteurs ont même calculé qu’une baisse de 5 % de la prévalence du diabète permettrait de réduire les hospitalisations pour IC de 53/100 000 patients-années chez les Afro-américains et de 33/100 000 patients-années chez les Caucasiens.
Ce travail suggère donc que la prévention du diabète est un moyen efficace de prévenir l’IC. Voici bien la définition d’un facteur de risque.


Dr Olivier Meillard

Avery CL et coll. : The population burden of heart failure attributable to modifiable risk factors. The ARIC study. J Am Coll Cardiol., 2013; 60: 1640-6