samedi 15 décembre 2012

Le DIABÈTE augmente de 48% le risque de crise cardiaque


Ce rapport britannique, mené à l’échelle de l’Angleterre et du Pays de Galle sur plus de 2 millions de personnes diabétiques, nous en apprend beaucoup sur les complications liées au diabète. En particulier l’association entre le diabète et un risque augmenté de près de 50% de crise cardiaque ou de 65% d’insuffisance cardiaque, en particulier lorsque le diabète est mal contrôlé. Ces résultats, également relayés par le National Health Service britannique mettent à nouveau en évidence l’importance d’un contrôle glycémique rigoureux et de l’auto-surveillance.
Le contrôle de la glycémie, facilité par les nouveaux dispositifs d’auto-surveillance, est primordial, rappellent les auteurs, des taux élevés de sucre dans le sang pouvant endommager les vaisseaux sanguins et entraîner toutes une série de complications comme les crises cardiaques et l’insuffisance cardiaque, mais aussi l’AV, l’angine de poitrine (ou angor),  des maladies rénales, la rétinopathie, ou ces ulcères du pied diabétique qui peuvent entraîner l’amputation. Le diabète de type 1 a lui-aussi ses complications spécifiques comme l’acidocétose diabétique qui peut être fatale.
Ce rapport met en évidence non seulement ces complications mais estime les taux de décès chez les personnes atteintes de diabète en quantifiant le risque par pathologie. Alors qu’il porte sur 85% des patients diabétiques d’Angleterre et 54% des patients gallois, soit près de 2 millions de patients diabétiques, ses résultats, ajustés, sont largement significatifs et applicables aux autres pays européens. Ainsi,
·         1,38% des personnes atteintes de diabète ont eu un épisode d'angine de poitrine
·         1,54% ont été hospitalisées pour une crise cardiaque
·         0,56% ont une insuffisance cardiaque
·         0,04% ont eu un accident vasculaire cérébral (AVC)
·         0,07% ont eu une maladie rénale grave avec greffe ou dialyse
·         0,29% une amputation
·         0,42% une acidocétose diabétique
·         0,26% une rétinopathie
Des risques très augmentés de maladies cardiovasculaires : En comparant la prévalence de ces maladies avec celle en population générale, les auteurs concluent à, chez les personnesdiabétiques,
·         Un risque accru de 71% d'angine de poitrine,
·         un risque accru de 48% de crise cardiaque,
·         un risque accru de 65% d'insuffisance cardiaque
·         un risque accru de 25% d'AVC
·         Le risque de subir l'une de ces complications cardiovasculaires est plus élevé chez les hommes et les personnes des zones les plus défavorisées.
Et, enfin, un risque accru de 135% de décès avec le diabète de type 1 et de 37% avec le diabète de type 2. L’hospitalisation pour insuffisance cardiaque a été identifiée comme le prédicteur majeur de décès, avec une augmentation du risque de …261%.
Nous savons que le diabète est un facteur de risque majeur pour les maladies cardiovasculaires. L’amélioration du mode de vie, de l'alimentation et une pratique régulière de l'activité physique permettent déjà de mieux contrôler le diabète et ses comorbidités. Au-delà, c’est la gestion de la glycémie, le contrôle du taux de cholestérol et de la pression artérielle qui permettent le mieux de prévenir ces complications cardiovasculaires.
Source: England and Wales National Diabetes Audit National Diabetes Audit 2010-2011 – Report 2: Complications and Mortality (PDF, 1.3MB). online December 2012