mardi 18 décembre 2012

DIABÈTE, QUELLES CONSÉQUENCES SUR LA SEXUALITÉ ?


Le diabète est une maladie qui a des conséquences sur la santé dans beaucoup de domaines. 
La sexualité est encore parfois passée sous silence. Pourtant, la santé sexuelle fait aussi partie de la santé plus générale.
Aussi est-il important d’oser parler au médecin en cas de difficultés…

Le diabète, un risque de dysfonction sexuelle augmenté

Chez l’homme diabétique, le risque de dysfonction érectile est multiplié par 3 ou 4. (1)
Ces hommes ont aussi plus de difficultés à atteindre l’orgasme (2).
Il existe parfois aussi des éjaculations rétrogrades : le sperme, au lieu de se trouver éjaculé à l’extérieur du corps, remonte vers la vessie.

Chez la femme, la diminution du désir sexuel est très fréquente, ainsi que la diminution des sensations clitoridiennes, la sécheresse ou l’inconfort vaginal, les dysfonctions de l’orgasme. Toutes ces difficultés sont nettement plus élevées que chez les femmes non diabétiques (3).
Cependant, dans les couples où une personne est diabétique, on observe un rythme de relations sexuelles de plusieurs rapports sexuels par mois.
La sexualité continue et malgré ces difficultés décrites, il existe de nombreuses personnes diabétiques ayant une sexualité épanouie et fonctionnelle !

Sexualité : le diabète agit sur les artères


Le diabète a tendance à abîmer les artères, y compris les artères sexuelles.
Les plaques d’athéromes, si elles augmentent, diminuent la qualité de la circulation sanguine. Alors, pendant l’érection du pénis, le sang arrive moins bien, d’où les dysfonctions érectiles.
De même pour les femmes, l’intérieur du vagin gonfle moins, ce qui est à l’origine d’une moindre lubrification, et de douleurs lors des relations sexuelles.


Sexualité : le diabète agit sur les nerfs

Le diabète peut entraîner des neuropathies, atteintes des nerfs quiconduisent moins bien l’influx nerveux en particulier dans la zone sexuelle.
Les corps érectiles du pénis et du vagin, moins bien innervés, ont plus de mal à se relâcher pour laisser venir le sang à l’origine de l’érection. Il en résulte des troubles de l’érection et de la lubrification.
Cet influx nerveux moins efficace est aussi à l’origine des troubles de l’éjaculation chez l’homme et troubles de l’orgasme chez la femme.

La psychologie de la personne diabétique agit sur sa sexualité

« Le problème, c’est que le diabète entraîne des problèmes d’érection » explique un médecin à son patient diabétique. Le soir même, cet homme a une panne et depuis, il ne retrouve plus ses bonnes érections. Pourtant, auparavant, tout fonctionnait bien !
Le fait de s’auto-observer peut avoir un effet très néfaste, déclenchant des angoisses de performance très nocives pour la sexualité.
D’autre part, le diabète, ça peut déprimer, puisqu’il s’agit d’une maladie chronique pesante qui s’invite à chaque moment de la vie, tous les jours, à tous les repas. Une personne diabétique peut donc déprimer par moments, ou bien souffrir de vraie dépression.
Et cela non plus n’est pas bon pour le désir en particulier, ni pour la sexualité en général. 


Diabète et troubles sexuels, des solutions existent


En ce qui concerne les troubles de l’érection, de nombreuses solutions peuvent être mises en place. Et pour les autres difficultés sexuelles aussi.
Ajoutons que l’hygiène de vie est tout aussi importante car elle a une forte influence sur la sexualité.

Les diabétiques ont besoin d’une meilleure hygiène de vie que les non diabétiques pour avoir la même santé sexuelle.C’est injuste, mais c’est important à rappeler car améliorer l’hygiène de vie tend à améliorer considérablement lestroubles sexuels.













Article publié par  le 17/12/2012
Sources : (1) Bondil P. La dysfonction érectile. Pathologie Sciences. Éditions John Libbey Eurotext, Paris 2003; 218 (page 55).
(2) Stacy Tessler Lindau et col.Sexuality Among Middle-Aged and Older Adults With Diagnosed and Undiagnosed Diabetes A national, population-based study. Diabetes Care October 2010 vol. 33 no. 10 2202-2210.
(3) Bulent Erol et col. Sexual Dysfunction in Type II Diabetic Females: A Comparative Study. Journal of Sex & Marital Therapy. Volume 28Supplement 1, 2002. http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/00926230252851195.

http://www.e-sante.fr/diabete-quelles-consequences-sur-sexualite/3/actualite/375