samedi 15 décembre 2012

Diabète : le service «sophia» est arrivé dans le Lot


La Caisse primaire d'assurance maladie propose aux patients diabétiques du Lot de bénéficier d'un nouveau service : «sophia». «Ce service est dédié aux personnes de plus de 18 ans atteintes du diabète et prises en charge à 100 % par le régime général de l'Assurance maladie, au titre d'une affection de longue durée, indique Jean Milbach, directeur de la CPAM du Lot. Sophia vise à relayer l'action des médecins traitants en proposant aux patients des services de conseil, d'écoute et d'information.»
Dans le Lot, le diabète est la deuxième cause d'affection de longue durée après le cancer. En 2010, le taux de progression de la maladie a atteint 10 %. «Plus de 4 000 personnes sont éligibles et susceptibles d'adhérer», précise Jean Milbach.
Un courrier a été envoyé à ces personnes ainsi qu'aux médecins traitants. Les adhérents qui ont rempli le questionnaire personnalisé bénéficient, en fonction de leurs besoins, d'un accompagnement téléphonique par des infirmiers conseillers en santé sophia, recrutés par l'Assurance maladie et spécifiquement formés pour accompagner les personnes diabétiques.
«Leur rôle est d'aider les patients à faire évoluer leurs comportements, en relais de l'action des médecins traitants et des diabétologues, qui sont naturellement associés à l'engagement de leurs patients», poursuit Jean Milbach. Ce nouveau service s'appuie également sur des partenaires associatifs dont l'Association française des diabétiques de Midi-Pyrénées et son antenne lotoise. Cette dernière a mis en place des relais locaux d'information pour répondre au mieux aux besoins des diabétiques lotois.
«Le diabète est une maladie silencieuse, qui peut provoquer de très graves complications. On peut avoir un diabète du type 2 pendant plusieurs années sans le savoir, remarque Hubert Lamouche, président de l'Association française des diabétiques, antenne du Lot. Les lésions du pied chez les patients diabétiques sont la première cause d'amputation non traumatique en France. Plus de la moitié des amputations des membres inférieurs concerne des diabétiques. Autre complication, la cécité avant 65 ans, les maladies cardio-vasculaires, l'insuffisance rénale…»
La maladie peut néanmoins être amoindrie en observant une certaine hygiène de vie, en ayant une alimentation variée et équilibrée, en pratiquant une activité physique régulière.
Pour toute question sur le service, un seul numéro et une équipe de conseillers sont à l'écoute au  0 811 709 709 du lundi au vendredi de 9 heures à 19 heures et le samedi de 9 heures à 13 heures. Le service est gratuit et comprend un site internet : www.ameli-sophia.fr
La Dépêche du Midi
http://www.ladepeche.fr/article/2012/12/11/1510950-diabete-le-service-sophia-est-arrive-dans-le-lot.html