vendredi 28 septembre 2012

S'adapter à notre environnement pour mieux vivre


Le mode de vie et l'environnement propres à chacun ont des conséquences sur la santé. Dans un cadre de vie où la marche à pied est sollicitée, les risques de diabète seraient réduits.
Vendredi 28 septembre 2012 à 8:37  |   Info Forme & Santé
L'environnement, s'il incite à marcher plus, pourrait être bénéfique pour la santé. Selon une étude canadienne publiée dans la revue National Library of Medecine, les personnes vivant dans un endroit où il faut marcher plus pour se déplacer présenteraient moins de risques de développer du diabète.

« Si vous avez moins d'occasions de pratiquer une activité physique comme la marche au quotidien dans votre quartier, vous risquez de prendre du poids. Les chances de diabète sont également plus élevées », explique Gillian Both qui a dirigé l'étude.

Prendre les escaliers ou prendre l'ascenseur, aller au marché à pied plutôt qu'au supermarché en voiture... Au quotidien, chacun a le choix de marcher un peu plus ou non, les astuces diffèrent si l'on habite à la campagne ou en ville.

Les concentrations de population dans les grandes villes peuvent être un facteur de sédentarité et de risques de développement de pathologies liées au manque d'activité physique (diabète, surpoids...). Aux communautés d'organiser un espace de vie où le déplacement à pied est favorisé.

Un kilomètre à pied, ça n'use que les souliers et c'est bon pour la santé !
Arnaud Censier [aujourdhui.com]
http://sante.aujourdhui.com/info/sadapter-notre-environnement-pour-mieux-vivre-