vendredi 10 août 2012

MIEUX CONNAÎTRE LE RÔLE DE LA TESTOSTÉRONE DANS LE DIABÈTE



On savait déjà que la baisse du taux de testostérone, l’hormone sexuelle mâle, était courante avec l’âge et augmentait le risque d’obésité. Une étude récente de la revue Diabetes montre que la mauvaise régulation du métabolisme de cette hormone joue par elle-même un rôle dans l’apparition du diabète.


L’effet de la testostérone est dû à son récepteur, en anglais « Androgen Receptor » (AR). Des souris ne possédant plus ce récepteur dans les cellules adipeuses montrent une réduction de la sécrétion d’insuline, une hyperglycémie, et une plus grande obésité viscérale, autant de signes d’un diabète de type 2.

Les chercheurs ont également constaté une augmentation du taux de la retinol binding protein 4 (RBP4), protéine qui donc joue un rôle clé dans l’effet du récepteur.

Ainsi, une baisse du taux de testostérone due à l’âge entraîne une augmentation de l’obésité viscérale, mais aussi une mauvaise régulation du glucose indépendamment de l’obésité. Cela met l’accent sur la survenue importante du diabète chez les hommes âgés.

Source : Diabetes, Mai 2012 61(5):1072-81. 
Deletion of the androgen receptor in adipose tissue in male mice elevates retinol binding protein 4 and reveals independent effects on visceral fat mass and on glucose homeostasis.
McInnes KJ, Smith LB, Hunger NI, Saunders PT, Andrew R, Walker BR

Auteur : Loïc Leroux
Crédit photo : © auremar - Fotolia.com