Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

jeudi 9 août 2012

Les médicaments sont disponibles mais en petite quantité : 200.000 diabétiques risquent l’amputation Lire l'article original : Les médicaments sont disponibles mais en petite quantité : 200.000 diabétiques risquent l’amputation | DNA - Dernières nouvelles d'Algérie


Faute de médicaments disponibles en quantité suffisante, 200 000 personnes atteintes de diabète pourraient subir une amputation du pied. Président de la Fédération algérienne des associations de diabétiques, Nourredine Boucetta, a demandé aux autorités de « fournir en quantité suffisante » les médicaments épulotiques injectables au niveau du pied malade pour éviter la gangrène et ainsi l’amputation.

Pour M Boucetta qui s’exprimait dimanche 22 juillet à l’APS, les médicaments en questions « sont disponibles en Algérie » mais en « petites quantités ».
Il a demandé que tous les établissements hospitaliers à travers le territoire national soient approvisionnés avec ces injections afin de sauver les malades y compris les « non assurés ».
M. Boucetta appelé à « la création de structures spécialisées pour le suivi des malades souffrant du pied diabétique au niveau de tous les hôpitaux du pays ».  De ombreux malades non assurés ont eu recours aux traitements par les « herbes » entrainant parfois l’amputation de leurs pieds.
Pour éviter que les diabétiques n’aient recours à la médecine alternative, le président de la fédération algérienne des associations de diabétiques a appelé à l’intégration des malades souffrant du pied diabétique aux caisses de la sécurité sociale.
Une grande partie de ces derniers sont des enfants et de nombreux enfants diabétiques non assurés étaient sujets aux complications de la maladie (perte de la vue, insuffisance rénale). Il a ainsi lancé un appel aux ministères de la Solidarité nationale, de la Santé et de la Sécurité sociale pour trouver des solutions en faveur de cette catégorie sans couverture sociale notamment les enfants (25%).
 L’Algérie compte plus de 3 millions de personnes souffrant du pied diabétique, 25% d’entre elles sont atteintes de diabète de type 1 qui requiert le traitement par insuline alors qu’on enregistre chaque année 10 à 15 000 nouveaux cas de diabète. L'année dernière, les chiffres officiels indiquaient que 150 000 enfants souffrent de cette maladie. 
Dans ce contexte, M. Boucetta a demandé une augmentation du nombre des médecins spécialisés dans le diabète, notamment au Sud du pays, sinon la formation de médecins généralistes aptes à prendre en charge les malades sur la base de certificats délivrés par des diabétologues ou des cardiologues.


Lire l'article original : Les médicaments sont disponibles mais en petite quantité : 200.000 diabétiques risquent l’amputation | DNA - Dernières nouvelles d'Algérie