mardi 31 juillet 2012

SEXE : LES FEMMES DIABÉTIQUES PLUS FRUSTRÉES


Les femmes qui souffrent de diabète seraient plus insatisfaites sexuellement et auraient plus de problèmes sexuels que les autres, révèle une étude américaine.

On le sait, les hommes diabétiques sont plus exposés aux troubles de l’érection. Mais qu’en est-il des femmes ? Une étude de l’université de San Francisco en Californie lève un peu le voile sur la vie intime des femmes souffrant de diabète. "C’est un domaine très peu étudié, surtout chez les femmes plus âgées”, justifie Le Dr Alison Huang, directrice de l’étude dont les conclusions sont parues dans la revue Obstetrics & Gynecology.
Pour en savoir plus, son équipe a enquêté auprès de 2 300 femmes californiennes âgées de 40 à 80 ans. Parmi elles, 6% des femmes interrogées sont traitées à l’insuline. 15 % des sondées sont diabétiques sans bénéficier d’aucun traitement. Le reste du panel n’est pas diabétique.
A l’issue de ce sondage, les scientifiques ont constaté que plus d’un tiers des femmes diabétiques traitées à l’insuline se déclarent "très" insatisfaites ou "modérément" insatisfaites sur le plan sexuel. Chez les diabétiques non traitées à l’insuline, le niveau d’insatisfaction sexuelle est d’une femme sur quatre. C’est plus que chez les non diabétiques, moins d’une femme sur cinq s’estimant insatisfaite sexuellement.
Les femmes sexuellement actives et traitées sous insuline se sont davantage plaintes de problèmes de lubrification et d’orgasme que les femmes non diabétiques. Et les femmes qui présentent des complications liées au diabète comme des maladies cardiaques et des troubles rénaux auraient en moyenne moins d’un rapport sexuel par mois.
Cette différence entre les femmes souffrant de diabète et les autres a persisté quels que soient les paramètres pris en compte : âge, race, statut marital, IMC et traitement de substitution hormonale.
Diabète : la libido n’est pas en cause
Les femmes diabétiques ont-elles moins d’appétit sexuel que les autres ? "Le problème n’est pas que les femmes ne s’intéressent pas au sexe, réfute le Dr Huang au Daily Mail. Les femmes diabétiques ont reconnu avoir plus de problèmes sexuels, tout en montrant le même intérêt pour le sexe que les autres femmes et en rapportant autant de rapports sexuels que les autres".
L’étude n’apporte pas d’explication sur ces problèmes sexuels. Chez la femme, les difficultés sexuelles ne semblent pas liées à des problèmes de circulation sanguine comme chez les hommes diabétiques.
Chez les femmes, le problème pourrait être plus global. Le diabète et ses complications éventuelles(surpoids, hypertension,…) pourraient peser comme un fardeau et constituer un frein à une sexualité épanouie.
Autre hypothèse, un fort taux de sucre dans le sang est nocif pour les nerfs et cela peut influer négativement sur le plaisir sexuel.
Suivre un régime et pratiquer du sport régulièrement peuvent être une solution pour limiter ce risque de complication et prévenir le développement de problèmes sexuels, conclut l’étude.
Auteur : Emilie Cailleau