Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

dimanche 18 mars 2012

Ulcère et diabète: une bactérie en commun…


 

Une étude récente montre que la présence de la bactérie H. pylori est associée à des niveaux élevés d’un biomarqueur important de la glycémie et du diabète.

 

 

Avant la découverte de la bactérie Helicobacter Pylori, par Barry Marshall et Robin Warren (prix Nobel de Médecine 2005) au début des années 80, le mode de vie et le stress étaient considérés comme les principales causes des ulcères. Il a depuis été démontré qu’elle est impliquée dans 90% des ulcères duodénaux et 80% des ulcères de l’estomac. L’infection par H. Pylori favorise aussi l’apparition du cancer de l’estomac.
Une nouvelle étude, publiée dans le Journal of Infectious Diseases, suggère maintenant qu’elle peut aussi jouer un rôle dans le développement du diabète chez les adultes. Des chercheurs de l’Université de New-York ont en effet constaté que la présence de la bactérie H. pylori est associée à des niveaux élevés d’hémoglobine glycosylée (HbA1c), un biomarqueur important de la glycémie et du diabète. Cette association était plus forte chez les personnes obèses présentant un indice de masse corporelle (IMC) au-dessus de la normale.
Les chercheurs ont émis l’hypothèse que H. pylori peut affecter les niveaux de deux hormones secrétées par l’estomac qui aident à réguler la glycémie. Ils suggèrent que l’éradication de la bactérie par des antibiotiques chez certaines personnes âgées obèses pourrait être bénéfique même si elles sont encore asymptomatiques au niveau du diabète. Si les résultats de l’étude sont confirmés, « ils pourraient avoir d’importantes implications cliniques et de santé publique » estime Dani Cohen, de l’université de Tel Aviv qui a commenté l’article.
Lu sur Sciences et Avenir.fr
 http://www.sanfinna.com/?p=67726