mercredi 21 mars 2012

5 signes avant-coureurs du diabète

Avez-vous déjà fait le bilan de vos facteurs de risque en ce qui a trait au diabète? En 2012, près de trois millions de Canadiens apprendront qu'ils ont la maladie. Serez-vous l'un d'eux? Voici cinq signes indicateurs d’un diabète potentiel.

5 signes avant-coureurs du diabète

1. Vous êtes en surpoids et peu actif

Parmi toutes les personnes diagnostiquées diabétiques de type 2, plus de 85 % sont en surpoids. L'obésité abdominale (graisse du ventre) en particulier, est associée à un risque élevé de diabète. Prendre du poids augmente la résistance à l'insuline, ce qui provoque l'hyperglycémie.

Si vous êtes sédentaire – si vous ne faites pas beaucoup d’exercice dans la journée – alors votre risque de diabète est double. L'Organisation mondiale de la Santé estime que jusqu'à 85 % d'entre nous restons assis trop longtemps.

Rien qu’en ajoutant l'activité à votre vie, vous réduisez deux facteurs de risque du diabète. Non seulement l'exercice abaisse votre résistance à l'insuline, mais elle va également vous aider à perdre du poids. La recherche montre que la perte de quelques kilos peut prévenir ou retarder le diabète de type 2.

2. Vous mangez tous les aliments que votre maman vous a dit d'éviter

Si vous êtes grand amateur d’aliments à haute teneur en gras, d’aliments sucrés et que vous en mangez régulièrement, vous  constituez une victime potentielle du diabète.
«Les gens ne pensent pas nécessairement que leur alimentation – les aliments de réconfort et leurs aliments ordinaires –les met à risque», déclare le Dr Stewart Harris, médecin de famille spécialisé dans le diabète et président de la Chaire de contrôle du diabète de l’Association canadienne du diabète à l’école Schulich de médecine et de dentisterie de l'Université Western Ontario.

Mais si vous prenez l'habitude de manger des aliments frits, de boire des sodas, de noyer la salade sous la vinaigrette et de prendre un second morceau de gâteau, vous augmentez vos chances de prendre du poids, ce qui augmente l'insulinorésistance et vos risques de diabète. Vous pouvez aussi développer un taux de cholestérol élevé et de l'hypertension artérielle, des problèmes que présentent les diabétiques et qui sont associés aux maladies cardiaques.

Essayez de manger vos aliments préférés en portions plus petites. Ou prenez une boisson gazeuse sans sucre ou de la crème glacée sans gras pour satisfaire vos envies soudaines.

3. Vous avez des antécédents familiaux

Si le diabète de type 2 a été diagnostiqué dans votre famille immédiate – votre mère ou votre père, votre frère ou votre sœur, ou votre enfant – alors les risques pour vous sont plus élevés.

Mais quand il s'agit d’antécédent familial, ce que beaucoup de gens ignorent, c'est que votre origine ethnique compte également. Vous êtes plus susceptible de développer le diabète de type 2 si vous êtes d’origine autochtone, sud-asiatique, asiatique, africaine ou hispanique.

Vous ne pouvez pas changer vos gènes, mais vous pouvez modifier le niveau de risque. Puisque le diabète est héréditaire, il est logique d’améliorer la santé de tous les membres de votre famille. Si toute la famille opte pour de meilleurs choix alimentaires et plus d'activité physique, vous serez tous plus susceptibles de réussir.

4. Vous avez certains «problèmes féminins»

Certaines femmes sont plus susceptibles d’avoir le diabète que les autres. Ce groupe comprend les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques, un déséquilibre hormonal féminin qui peut causer des menstruations irrégulières. Les mères qui ont donné naissance à des bébés grands (plus de 4000 grammes) peuvent développer le diabète. Et les femmes enceintes qui souffrent de diabète gestationnel, un diabète propre à la grossesse, sont sept fois plus susceptibles d'avoir le diabète de type 2 que les autres mamans.

Mais, tout comme les personnes des autres groupes à haut risque, vous améliorez vos chances en observant votre régime et en restant active. Si vous avez le prédiabète, un médicament pour gérer votre glycémie peut être un avantage.

5. Vous avez plus de 40 ans

Bien qu'il soit vrai que diabète de type 2 est diagnostiqué chez des personnes de plus en plus jeunes, la maladie est encore plus fréquente chez les plus de 40 ans. «C'est là où l’on retrouve la masse. C'est pourquoi nous recommandons un dépistage de routine pour tous, à partir de 40 ans.», explique le Dr Harris.

Tout le monde devrait passer un test pour le diabète après 40 ans. Mais il peut être judicieux de tester encore plus tôt si vous faites partie de l’un, voire de plusieurs des groupes à risque élevé. Votre meilleur arme? Parlez à votre médecin des tests de diabète qui vous conviennent.

http://www.plaisirssante.ca/ma-sante/diabete/5-signes-avant-coureurs-du-diabete