mardi 14 février 2012

Bisphénol A et diabète de type 2 : Un effet toxique de plus

Trois études récentes montreraient que le Bisphénol A favoriserait le diabète de type 2 chez les hommes. Ce composé chimique découvert au XIXe siècle et présent dans les plastiques et les résines accumule les effets négatifs sur la santé.

Avec une incidence sur le diabète de type 2, le Bisphénol A ajoute un effet toxique à une liste déjà longue
Avec une incidence sur le diabète de type 2, le Bisphénol A ajoute un effet toxique à une liste déjà longue MaxPPP
Trois études rapportées par le réseau environnement santé confirment que le Bisphénol A est impliqué dans le diabète de type 2 chez les hommes. Ce composé chimique, présent dans la plupart des plastiques, est par ailleurs accusé d'être toxique et d'avoir des conséquences sur la santé des personnes dans beaucoup de domaines.
Le Bisphénol A est présent notamment dans de très nombreux objets courants qui ont un rapport avec notre alimentation. Bouteilles, boîtes de conserve, canettes, gobelets jetables, cuillères, fourchettes, couteaux en plastique, biberons, récipients en plastiques sont autant d'ustensiles qui contiennent du Bisphénol A. Ce dernier est intégré soit dans des plastiques, soit dans des résines.

Perturbateur endocrinien

Omniprésent, le Bisphénol A est aussi soupçonné d'être toxique. Il serait un perturbateur endocrinien. En clair, il agirait comme une hormone. Notre organisme ne fonctionnerait pas normalement à cause de ses effets. Il serait notamment responsable de la baisse de fertilité des hommes et de l'augmentation dans la population des cas de kystes aux ovaires chez les femmes. Il provoquerait aussi une puberté précoce chez les filles.

Sa toxicité ne s'arrête pas là. On le suspecte aussi d'avoir des effets sur le cerveau. Il induirait des modifications du comportement. ll agirait aussi de manière néfaste sur le système cardiovasculaire. Il serait enfin responsable de cancers du sein et de la prostate.
Dernières études en date, il serait impliqué dans le diabète de type 2. Cette forme de diabète a justement une origine métabolique, que le Bisphénol A perturbe sur d'autres plans. Il passe souvent inaperçu pendant des années avant de se révéler à l'occasion d'un examen biologique.