mardi 13 mars 2012

DIABÈTE: L'INSULINE N'EST PLUS CE QU'ELLE ÉTAIT...

L'équation diabète = insuline à vie =injections inconfortables plusieurs fois par jour n'est plus vraie dans la plupart des cas. Aujourd'hui, lestraitements à l'insuline ont évolué. Faisons le point.


  1. A quoi sert un traitement à l'insuline? 
  2. A quoi sert l'insuline contre le diabète?
  3. Insuline: des traitements qui peuvent varier
  4. Insuline: les traitements ont beaucoup changé
  5. Uné évolution dans le traitement du diabète: l'autogestion de la glycémie

1. A quoi sert un traitement à l'insuline?

L'insuline est une hormone nécessaire à la vie, dont le rôle principal est deréguler le taux de sucre dans le sang (glycémie). Celui-ci doit en effet être plus ou moins stable au fil de la journée.
Lorsqu'il est trop élevé, suite à un repas par exemple, le pancréas sécrète del'insuline, qui déclenche l'entrée du sucre dans les cellules. Il peut alors être stocké dans les graisses, dans le foie ou dans les muscles, ce qui l'élimine du sang.
Quand le diabète s’installe, l'insuline ne fait plus son travail.

2. A quoi sert l'insuline contre le diabète?

Dans les deux types de diabète, apporter à l'organisme un supplément d'insuline quand le sang est trop riche en sucre permet de réguler la glycémie.
C'est important dans le cadre du diabète de type 2 parce que le taux de sucre dans le sang est le facteur principal de la mortalité cardiovasculaire dans le cadre de cette maladie. Il entraîne aussi tout le cortège des complications du diabète:
  • rétinopathie (cause principale de cécité avant l'âge de 50 ans),
  • neuropathies (atteintes des nerfs), problèmes de cicatrisation,
  • et autres...
Dans le diabète de type 1, c'est encore plus capital: une personne malade qui ne prend pas de traitement à l'insuline risque tout simplement la mort à court terme. En effet notre organisme ne peut s'équilibrer sans insuline


3. Insuline: des traitements qui peuvent varier


D'abord, rappelons que tous les diabétiques ne sont pas traités à l'insuline.  Dans de nombreux cas de diabète de type 2, elle peut être remplacée par des médicaments pris par voie orale. Leur rôle sera de diminuer la résistance à l'insuline, ou de stimuler sa sécrétion naturelle par l'organisme.
Et même si l'insuline devient nécessaire, le traitement n'est pas le même pour tous les patients diabétiques.
Dans le diabète de type 1, il faut en général trois ou quatre injections par jour, et autant de vérifications du taux de glycémie pour s'assurer que tout est en ordre.  Dans le diabète de type 2, les schémas de traitement sont plus variés. Pour certains patients plusieurs injections quotidiennes sont nécessaires; d'autres pourront se contenter d'une seule.

4. Insuline: les traitements ont beaucoup changé

 
De nombreuses personnes gardent des traitements à l'insuline une image datée: un traitement extrêmement contraignant, souvent douloureux, pour lequel il faut sans cesse manipuler des seringues, etc.
Heureusement, les temps ont changé. Aujourd'hui, les aiguilles utilisées sont d'une finesse extrême, au point que les patients n'ont pratiquement plus mal en se piquant. En outre, l'utilisation de stylos à injection à la place des seringues traditionnelles rend les piqûres beaucoup plus faciles à gérer.


5. Uné évolution dans le traitement du diabète: l'autogestion de la glycémie


Autres évolutions du traitement du diabète ces dernières années: l'éducation du patient et l'autogestion dans l'administration de l'insuline. Les médecinssavent aujourd'hui très bien qu'aucun traitement ne sera efficace sans la coopération complète du patient.
C'est en effet à lui non seulement de se piquer, mais aussi dans beaucoup de cas de déterminer, en se testant, si sa glycémie est appropriée. Les patients diabétiques sont donc partenaires à part entière de leur santé. En somme, tout sauf des victimes passives et contraintes d'un traitement barbare…